Béatrice Leprince : "une vraie déception"

  • A
  • A
Béatrice Leprince : "une vraie déception"
La femme de Dany Leprince ne s'avoue cependant pas vaincue après le refus de grâce de Nicolas Sarkozy.@ MAXPPP
Partagez sur :

La femme de Dany Leprince continue cependant le combat après le refus de grâce présidentielle.

La déception est immense pour Béatrice Leprince après que le président Sarkozy a refusé de gracier Dany Leprince. La décision lui a été annoncée il y a une quinzaine de jours, mais rendue publique mercredi, mais l'épouse de celui qui clame son innocence pour les meurtres de son frère, sa belle-soeur et deux de ses nièces assure qu'elle ne baissera pas les bras.

"C'était notre espoir"

"Ce refus de gracier mon mari est une vraie déception car c'était notre espoir pour le faire sortir rapidement de prison", a confié Béatrice Leprince sur Europe 1 mardi soir. Mais selon elle, il ne s'agit que d'un "épisode dans ce long combat juridique". "Le souhait le plus grand de mon mari c'est de pouvoir être réhabilité et avoir droit à un deuxième procès pour être totalement innocenté", a-t-elle ajouté.

"Le souhait le plus grand de mon mari c'est de pouvoir être réhabilité" :

La décision de Nicolas Sarkozy a rendu irrévocable - sauf nouveaux éléments dans l'enquête - la condamnation de Dany Leprince à perpétuité pour le quadruple meurtre. Mais il lui reste tout de même deux voies de recours. La première est une requête en réduction de la peine de sûreté - la cour d'assise l'a fixée à 22 ans -, assortie d'une demande de libération conditionnelle, déjà déposée par son avocat Me Baudelot.

Un recours déposé à la CEDH

La seconde est dirigée vers la Cour européenne des droits de l'Homme. "Le dossier a été déposé devant la Cour européenne des droits de l'Homme qui doit dire si oui ou non ces droits ont été respectés envers Dany Leprince, si oui ou non pendant la garde à vue il a eu un avocat, si oui ou non son procès a été équitable", a précisé Béatrice Leprince.