Baudis se penche sur les "enfants placés"

  • A
  • A
Baudis se penche sur les "enfants placés"
Dominique Baudis a été désigné Défenseur des droits par l'Elysée en juin@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Défenseur des droits propose dans un rapport de "mieux préparer leur retour en famille".

Le Défenseur des droits veut éviter les "traumatismes". Dans un rapport à remettre lundi au président de la République, Dominique Baudis propose d'améliorer l'accompagnement des "enfants placés".

Le placement d'un enfant ou d'un adolescent étant le plus souvent provisoire, il est capital de repenser la préparation de leur retour dans les familles. Or, le placement peut "se dérouler comme une succession de ruptures entre les lieux d'accueil", susceptible de créer de "véritables traumatismes", souligne le rapport.

"L'aide psychique apportée à l'enfant est déterminante", poursuit le texte du Défenseur des droits qui intègre la mission de Défenseur des enfants, un poste occupé par Marie Derain, depuis mars dernier.

Dominique Baudis préconise d'intensifier "la participation des parents et des proches en leur donnant les moyens de maintenir les liens avec leur enfant malgré un environnement administratif complexe".

Mettre l'accent sur la formation

Le rapport propose aussi de "repenser profondément la préparation du retour en famille" pour donner au jeune "les moyens réels de s'intégrer dans sa nouvelle vie".

Dominique Baudis propose de mettre l'accent sur la formation et l'orientation de ces enfants dont nombre d'entre eux sont déscolarisés.

"Cohérence et stabilité doivent être une préoccupation permanente dans le domaine de la formation scolaire et professionnelle en étant attentif à la continuité de la scolarité (...), à l'organisation systématique d'un soutien pédagogique (...) et d'une orientation professionnelle efficace", note-t-il enfin.