Bardot attaque une pub détournée

  • A
  • A
Bardot attaque une pub détournée
@ YOUTUBE
Partagez sur :

"Le gang des fils de pub" avait détourné la campagne de "BB" sur l’abattage rituel.

Brigitte Bardot n'apprécie pas les méthodes du "gang des fils de pub". Elle vient de porter plainte contre X après une action menée par le collectif, annonce Le Parisien, mercredi. Le groupe a détourné une affiche de la fondation Brigitte Bardot pour dénoncer sa campagne lancée par l’ancienne actrice sur l’abattage rituel.

Du "shockvertising"

Le collectif a voulu, à travers ce détournement, pointer du doigt le matraquage médiatique, fait par certains, contre l'abattage rituel des animaux. Sur les affiches placardées par l’association de Brigitte Bardot des animaux, on peut voir une vache à côté de laquelle est inscrit le message suivant : "cet animal va être égorgé à vif sans étourdissement et dans de grandes souffrances. C’est ça l’abattage rituel".

"Le gang des fils de pub" dénonce, sur son blog, une manipulation du consommateur et décrypte l’affiche avec minutie : photo attendrissante, couleur anxiogène, vocabulaire incitatif. "On appelle ce type de procédé du "shockvertising" (de la publicité choc, en français)", écrit le collectif. Alors pour se "venger", le gang s'en est pris à l’une des affiches de"BB" en remplaçant la photo de la vache par celle de Brigitte Bardot.

Le détournement aurait pu passer inaperçu si le gang n’avait filmé et diffusé sur le web son action :



Une vidéo qui n’a pas fait rire la militante pour la cause animale. Les deux avocats de Brigitte Bardot dénoncent "une provocation au meurtre". Ils soulignent que la campagne de la fondation fait écho à une directive européenne qui stipule que "toute douleur évitable doit être épargnée aux bêtes vouées à l’abattage".

Sauf en cas de rituel, "il y a une dérogation", répond le gang. "Il n’est pas obligatoire en France d’étourdir les animaux avant leur abattage lorsqu’il s’agit de produire de la viande Halal ou Casher", précise-t-il, soulignant que les méthodes d’étourdissement utilisées dans les abattoirs ne sont pas toujours efficaces et n’épargnent pas toujours les souffrances aux animaux.