Banier a rendez-vous avec le juge

  • A
  • A
Banier a rendez-vous avec le juge
@ MAX PPP
Partagez sur :

Audition, détention, remise en liberté... Europe1.fr fait le point sur ce qui attend le photographe.

Après deux nuits passées à la prison de la Santé, François Marie Banier va être transféré sous escorte, mercredi matin, au TGI de Bordeaux.  A quelques heures de son audition devant le juge et de sa possible mise en examen, Europe1.fr fait le point sur ce qui attend le photographe.  

Comment va se dérouler l’audition ? François-Marie Banier va être entendu mercredi sur les faits qui lui sont reprochés, à savoir un abus de faiblesse commis à l’encontre de l’héritière de l’Oréal. A l’issue de son audition, l’ancien ami de Liliane Bettencourt pourrait être mis en examen pour ce chef d’accusation, passible  de trois ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende. Il sera alors soit placé en détention provisoire en attendant son jugement, soit laissé libre sous contrôle judiciaire.

Que lui reproche la justice ? Selon des informations recueillies par Europe 1, le photographe aurait reçu l'équivalent d'une centaine de millions d'euros de l'héritière de l'Oréal à partir de 2006. Le juge d’instruction, qui a passé  au crible tous les cadeaux faits par Liliane Bettencourt au photographe entre septembre 2006 et septembre 2011, a notamment trouvé un virement de 15 millions d’euros fait par la milliardaire à partir d’un compte en Suisse. Le magistrat n’a pas examiné les dons intervenus avant septembre 2006 car, selon le rapport d’expertise médicale, l’état de santé de la milliardaire n’a commencé à se dégrader qu’à cette date.

Pourquoi Banier n’est-il entendu que mercredi ? Le photographe  aura passé deux nuits  à la prison de la Santé à Paris avant d’être auditionné par le juge d’instruction Jean-Michel Gentil au Tribunal de grande instance de Bordeaux. Mais ce temps d’attente entre son interpellation et son audition devant le juge est tout à fait légal. Selon l’article 127 du code de procédure pénale, jusqu'à quatre jours peuvent s'écouler entre l'interpellation et la présentation au juge dans le cadre d'un mandat d'amener délivré à une personne habitant à plus de 200 kms du tribunal où est instruite l'affaire.

Dans quel état d’esprit se trouve t-il ? Selon son avocat Me Pierre Cornut-Gentille, François-Marie Banier a été "choqué par la manière de procéder du juge d’instruction", à savoir son placement en détention avant sa présentation devant le magistrat pour être auditionné. "Cette procédure est normalement réservée aux gens en fuite ou susceptibles de l’être", indique son conseil, interrogé par Europe 1. Or, à chaque fois que mon client devait être entendu pour les besoins de l’enquête, il s’est présenté à la police", assure Me Pierre Cornut-Gentille. Mais le juge avait appris que les deux hommes allaient partir lundi soir à New York pour quelques jours, et a voulu s'assurer de leur présence "mercredi en début d'après-midi" dans son bureau.