Banderole : 5 supporters enfin jugés

  • A
  • A
Banderole : 5 supporters enfin jugés
La banderole qui a fait scandale lors de la finale de la coupe de la ligue 2008 entre le PSG et Lens.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux ans après avoir brandi la banderole anti ch’tis, leur procès va se tenir à Bobigny.

Leur "slogan" n’avait pas fait rire grand monde. Cinq supporteurs parisiens soupçonnés d’avoir brandi une banderole anti ch’tis lors de la finale de la Coupe de la Ligue en mars 2008 entre le PSG et Lens au Stade de France, vont être renvoyés devant le tribunal correctionnel de Bobigny, indiqueLe Parisien.fr.

Les cinq hommes avaient été mis en examen pour "provocation à la haine ou à la violence lors d’une manifestation sportive". "La date de ce procès n'est pas encore fixée", indique le quotidien.

La banderole anti-ch’ti déployée au Stade France :

La banderole sur laquelle était inscrit "pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch'tis" n’était pas passée inaperçue lors de la rencontre sportive et était rapidement devenue une affaire d’Etat. Nicolas Sarkozy avait parlé d'un "comportement inadmissible" et d'une banderole "haineuse".

"C’est à vomir"

Jean-Pierre Escalette, ancien président de la Fédération française de football, avait également commenté l’évènement en déclarant : "c’est à vomir", au lendemain de la rencontre. Même chose du côté de l’humoriste ch’ti Dany Boon qui avait trouvé "honteux et lamentables" de tels propos.

Une enquête préliminaire avait été ouverte au lendemain de l’incident et des sanctions prises à l’encontre du club de supporters du PSG les Boulogne Boys qui a été dissout.