Bactérie : SEB en redressement judiciaire

  • A
  • A
Bactérie : SEB en redressement judiciaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette société a fourni les steaks surgelés mis en cause dans l'intoxication d'enfants à Lille.

La société SEB, qui a fourni à Lidl des steaks hachés surgelés mis en cause dans l'intoxication d'enfants par une bactérie E.coli dans le nord de la France, a été placée lundi en redressement judiciaire avec une période d'observation de 6 mois. Le tribunal de commerce de Chaumont a accordé à l'entreprise un délai, jusqu'au 5 septembre, pour stabiliser ses comptes. L’entreprise de Saint-Dizier, en Haute-Marne, attend désormais de savoir si Lidl, son plus gros client, va lui acheter à nouveau plus de 70% de sa production.

"C’est la moins mauvaise des solutions"

A l'issue de l'audience, les 140 salariés de l'entreprise étaient soulagés. "C’est la moins mauvaise des solutions", lâche l’un d'eux. "C’est un soulagement pour nous, on a une mise à l’épreuve de deux mois", a réagi Eric Daouze, délégué syndical chez Force Ouvrière, au micro d’Europe 1.

Après plusieurs jours de silence, le gérant de l’entreprise Guy Lamorlette, est sorti de sa réserve et ne cache pas son amertume. "On a une petite pensée pour les enfants qui ont été malades mais l’usine de Saint-Dizier produit 2 millions de steaks hachés par semaine. Aujourd’hui, on est arrêtés pour six steaks hachés", a-t-il regretté.

Des steaks contaminés

La société SEB, basée à Saint-Dizier, en Haute-Marne, avait annoncé en fin de semaine dernière au comité d'entreprise son intention de déposer le bilan. Sa société avait fourni Lidl en steaks hachés surgelés mis en cause dans l'intoxication d'enfants par une bactérie E.coli. Le groupe Lidl avait immédiatement stoppé ses commandes, mettant l'entreprise au pied du mur à peine dix jours plus tard.

A l'origine de l'affaire, huit enfants du Nord et de l'Oise âgés de 18 mois à 8 ans sont tombés malades la semaine dernière après avoir, pour six d'entre eux, consommé des steaks hachés surgelés fabriqués par SEB et distribués par Lidl.

Ils ont été hospitalisés à Lille pour des diarrhées hémorragiques et des insuffisances rénales. L'un d'eux, un petit garçon de deux ans, est toujours dans le coma. Les analyses ont établi que les souches virulentes de la bactérie Escherichia coli (E.coli) isolées chez ces enfants étaient les mêmes que celles révélées par les échantillons de steaks. Elles sont néanmoins distinctes de la souche bactérienne qui a fait au moins 43 morts en Europe selon les autorités sanitaires allemandes.

Deux autres enfants ont été hospitalisés à Lille jeudi et vendredi, au moins l'un d'eux ayant consommé de la viande de la marque "Steak Country" provenant de chez SEB.