Bactérie : ce que l'on sait

  • A
  • A
Bactérie : ce que l'on sait
L'origine de la bactérie est toujours inconnue@ Reuters
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT"> </CUSTOM>DECRYPTAGE - Europe1.fr répond à vos questions sur cette mystérieuse bactérie.

Alors que la bactérie mortelle, jugée "très rare" par l’OMS, continue de faire de victimes en Allemagne, Europe1.fr liste les recommandations sanitaires indispensables.

Quelle est la bactérie incriminée ? L'épidémie est due à une souche inédite de la famille des Escherichia coli entérohémorragiques aussi appelées Eceh ou E.coli. Ces bactéries sont naturellement présentes dans le tube digestif de l'homme et des animaux à sang chaud. En Allemagne, 30 personnes sont mortes des suites de l'infection. La souche qui sévit actuellement est plus virulente que d'ordinaire. L'Organisation mondiale de la santé, a souligné jeudi que cette souche n'avait "jamais été vue dans une épidémie auparavant". Mais "elle a été vue dans des cas sporadiques et très rares", selon l'organisation basée à Genève.

Comment se manifeste l'intoxication ? La maladie, dont l'incubation dure une dizaine de jours, se manifeste par des hémorragies du système digestif, et dans les cas les plus graves, par des troubles rénaux (syndrome hémolytique et urémique, SHU). Le Syndrome Hémolytique et Urémique se caractérise par une "insuffisance rénale aiguë, une anémie et une thrombocytopénie avec des troubles neurologiques (convulsions, trouble de la conscience)", précise encore l'Institut de Veille Sanitaire sur son site.

Quelle est l'origine de cette bactérie ? C'est toujours la grande inconnue. Après avoir soupçonné le concombre espagnol pendant un temps, la Commission européenne a relevé que les dernières analyses pratiquées en Espagne et en Allemagne ont écarté cette cause. Les autorités de Hambourg, épicentre de l'épidémie, se sont ensuite tournées vers un lot de graines germées produites dans une ferme bio de la Basse-Saxe, là aussi sans résultat. Les recherches s'annoncent ardues, les scientifiques ayant dans leur ligne de mire un large spectre d'aliments allant des crudités, consommées en grande quantité en cette saison, à la viande, en passant par les fruits.

Comment la maladie se transmet-elle ? Les bactéries E coli se transmettent par la consommation d'aliments contaminés ou par contact direct avec une personne infectée, via des matières fécales. La transmission à l'homme peut enfin se faire par contact direct avec des animaux contaminés ou avec l'environnement contaminé par leurs excréments. A l'heure actuelle, on ignore toujours quel est le vecteur.

Quels sont les aliments à risques ? Il s'agit de la viande crue ou insuffisamment cuite, le lait cru ou les produits laitiers au lait cru, ainsi que les végétaux consommés crus comme les salades et les légumes.

Quelles sont les précautions à prendre ? Lavez et épluchez soigneusement les légumes et les fruits avant de les consommer. Les légumes peuvent également être rincés au vinaigre. Lavez-vous régulièrement les mains, surtout en sortant des toilettes. Ne pas hésiter à bien cuire la viande la viande hachée et la volaille.

Que faire en cas de symptômes ? Si vous présentez des symptômes de diarrhées persistantes ou hémorragiques, n'hésitez pas à consulter rapidement un médecin.

Quels sont les remèdes ? La société chinoise BGI, qui a travaillé avec les scientifiques de la clinique universitaire allemande de Hambourg à l'identification du génome de la bactérie mortelle E.coli, elle serait résistante à toute une batterie de gènes antibiotiques. "Ce qui rend le traitement antibiotique extrêmement difficile", précise BGI. Une société californienne, Life Techonologies, qui a également réalisé des analyses de son côté. Elle a attribué l'agressivité de la bactérie au caractère "hybride" de la bactérie, combinant Ecea et Eceh.