Bac : des sujets SVT mis en ligne "par erreur"

  • A
  • A
Bac : des sujets SVT mis en ligne "par erreur"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après le scandale de 2011, des sujets du bac de SVT ont été malencontreusement mis en ligne par un rectorat !

Les candidats du bac scientifique ont pu avoir accès à la liste des 25 sujets susceptibles de tomber pour l'épreuve de compétence expérimentale (ECE) de Sciences de la vie et de la terre (SVT). A première vue, cette affaire rappelle celle de 2011, lorsque l'un des quatre sujets de mathématiques du baccalauréat scientifique avait fuité sur Internet. Cette fois, l'affaire est "minime", affirme le ministère de l'Education. "On ne peut pas parler de fuite ici, c'est trop fort. Il s'agit plutôt d'une erreur. Malencontreuse, certes, mais une erreur", confie à Europe1.fr une source interne. Une membre du rectorat de Toulouse a en effet "malencontreusement" publié début mai les 25 sujets d'épreuve d'ECE. La viralité a fait le reste, offrant à qui le voulait la possibilité d'écarter plus de la moitié de la soixantaine de sujets étudiés durant l'année scolaire.

>> A lire aussi : Fraude de 2011, le scénario reconstitué

fuite, bac s svt

© Capture jeuxvideo.com

>> A lire aussi : Tout ce qu'il faut savoir sur les fuites

Une erreur vite exploitée... Après avoir repéré le couac, plusieurs élèves ne se sont pas gênés pour relayer les 25 ECE de SVT. L'inévitable forum 15-18 de jeuxvideo.com, déjà relais principal lors de la fuite de 2011, diffuse toujours la liste des sujets potentiels (cf capture d'écran ci-dessus, effectuée vendredi midi), tout comme son concurrent Tiplanet.org, a repéré Le Monde. Un petit malin a même décidé de "sauver" le fichier en l'enregistrant sous Scribd, avant qu'il ne disparaisse d'Internet. Son document, téléchargeable par tous (cf ci-dessous), a été consulté plus de 4.500 fois. Au total, le blog éducation du Monde a calculé que le topic a été consulté par au moins 12.000 personnes depuis début mai. Une goutte d'eau - moins de 2% - sur les 172.000 élèves de terminale scientifique à passer le bac cette année. La rue de Grenelle refuse d'ailleurs de considérer que les "chanceux" qui ont eu accès à cette short-list soient avantagés par rapport aux autres. "On ne peut pas considérer qu'ils aient été lésés", nous a-t-on affirmé.

   Liste 2013 25F Svt

Mais aux conséquences "minimes". Le ministère de l'Education estime en effet que "cette erreur ne préjuge en rien du résultat". "L'ECE de SVT n'est pas une leçon à réciter", explique encore à Europe1.fr une source interne. "Dans cette épreuve, on vérifie la capacité des élèves à mener une expérience. Il s'agit d'une épreuve de compétences expérimentales", affirme-t-elle encore, considérant toutefois que "ça réduit le champ de révision". Et encore, puisqu'ils n'ont été dévoilé que quelques jours avant que les premiers ne passent l'épreuve. "Et début mai, généralement, les élèves ont bien avancé leurs révisions".

11.06 Bac bandeau

© maxppp

Pas de remise en cause de l'épreuve. Cette "erreur" remet-elle en cause l'ECE de SVT ? Non, répond-on clairement du côté de l'Education nationale. "Cette épreuve représente une toute petite partie de la note de l'épreuve de SVT".

>> A lire aussi : Le parcours ultra-sécurisé des sujets

Quelle sanction pour le fautif ? Bien qu'elle se dise "pas responsable de la mise en ligne", c'est bien dans l'Académie de Toulouse qu'a été commise la boulette, nous a confirmé le ministère de l'Education nationale. Que risque la personne fautive, dont on ne sait si elle a été identifiée ? Certainement pas les trois ans de prison et les 9.000 euros d'amende qu'encourt une personne qui se rend coupable de fuites au pénal, "puisque c'est une erreur". Pour la sanction interne, on n'en saura pas plus. "On ne va pas jeter l’opprobre sur un pauvre collègue qui doit être mortifié au fond de son bureau", souligne la personne contactée par Europe1.fr. Seule certitude : le ministère de l'Education "veillera à ce que ça ne se reproduise pas".