Avez-vous un amoureux au bureau ?

  • A
  • A
Avez-vous un amoureux au bureau ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

D’après un sondage, un Français sur trois avoue avoir eu une relation amoureuse au travail.

Les relations amoureuses au travail sont de moins en moins taboues. C’est ce qui ressort d’un sondage Opinionway, qui révèle que 31% des Français, soit près d’un sur trois, avoue avoir eu une relation amoureuse au travail. "Le discours des salariés sur leurs relations privées est plus franc, cela fait partie de ce qui est non-tabou". On peut en parler sans susciter des holàs", analyse Robin Dual, président des éditions Tissot, sur Europe 1 vendredi.

Des relations éphémères

D’après cette étude, réalisée pour les éditions Tissot, hommes et femmes sont aussi nombreux à lever le voile sur ces relations au bureau, qui peuvent être sentimentales et/ou sexuelles. En revanche, les 18-24 ans sont moins nombreux à déclarer avoir vécu une histoire avec un collègue. Ils ne sont que 22%, contre 35% des 35-49 ans.

Les rapprochements au travail sont davantage de l’ordre de l’aventure que de la relation amoureuse. "63% des salariés avouent que la relation n’existe plus dès qu'"elle est consommée", constate Robin Dual.

Le travail, "propice au flirt" ?

Pour la moitié des personnes interrogées (51% des hommes et 49% des femmes), l’environnement de travail est « propice au flirt ». 14% des jeunes utilisent d’ailleurs Internet pour flirter avec des collègues.

Et pour 55% des Français, être amoureux a un impact positif sur la qualité de leur travail. Les femmes sont même plus nombreuses à penser qu’elles travaillent plus efficacement lorsqu’elles ont un amant en tête.

"En revanche, quand la relation se tend, la relation en pâti", précise Robin dual. 78% des salariés estiment que leur vie professionnelle peut avoir une influence négative, voire destructrice sur leur vie privée.

Sondage réalisé les 11, 12, 18 et 19 mai auprès d'un échantillon de 1.001 salariés du privé et des entreprises publiques (méthode des quotas), interrogé en ligne.