Avec la tempête, les cargos dégazent davantage

  • A
  • A
Avec la tempête, les cargos dégazent davantage
(image d'illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

Les associations de protection des animaux s'alarment de l'augmentation du nombre d'oiseaux mazoutés.

C'est l'une des conséquences des dégazages en mer : les oiseaux mazoutés sur les plages. Or depuis le début des mauvaises conditions météo en Bretagne il y a trois semaines, les associations de protection des animaux ont noté une forte hausse du nombre d'oiseaux morts ou englués dans le mazout. Selon elles, c'est bien le signe que les cargos qui passent au large des côtes françaises n'hésitent pas à dégazer en pleine mer en période de mauvais temps, note Le Télégramme.

En temps normal, la surveillance permet de repérer rapidement un bateau qui aurait dégazé grâce à la trace d'hydrocarbures qu'il laisse en mer. Mais quand la météo est agitée, "les traces ne restant pas longtemps dans une mer formée", analyse l'ancien commandant de marine marchande Alain Jégu, secrétaire général de l'association française des capitaines de navires, dans les colonnes du journal breton. Et les associations de protection des animaux s'inquiètent car les oiseaux prennent les zones de dégazage, où les hydrocarbures figent l'eau, pour des zones plus calmes où ils peuvent se reposer. Ils finissent alors englués dans le pétrole, détaille Le Télégramme