Avec Free, Orange perd 200.000 abonnés

  • A
  • A
Avec Free, Orange perd 200.000 abonnés
@ Maxppp
Partagez sur :

Le chiffre a été rendu public mercredi par l'opérateur de téléphonie historique.

Quel a été le "prix" du lancement de Free Mobile pour Orange ? 201.000 abonnés si on arrête le décompte au 15 février et si l'on en croit le chiffre dévoilé par l'opérateur de téléphonie historique mercredi matin. Soit 0,7% des clients d'Orange. Une première estimation faisait état de 300.000 résiliations de clients Orange vers Free, rapportait La Tribune.fr. Au total, 1,5 million de clients auraient souscrits à l’offre de Free en moins d’un mois.

Un "pic" des demandes et puis...

Orange a précisé que dans les premières 48 heures suivant la commercialisation de l'offre de Free Mobile le 10 janvier, il a constaté "un pic des demandes de RIO", le relevé d'identité opérateur qui permet de demander la portabilité du numéro de téléphone mobile mais "ne correspond pas à une résiliation effective", à plus de 150.000 en une journée. Mais "ce chiffre a aujourd'hui été divisé par 10", a-t-il précisé.

L'opérateur Orange a aussi indiqué mercredi que le "trafic généré par les abonnés de Free mobile pourrait être substantiellement plus élevé que prévu, sans que cela ne nuise à la qualité de service des clients d'Orange", qui a signé un contrat d'itinérance de six ans estimé à 1 milliard d'euros.

Et le réseau ?

Mais un engorgement sur les lignes n'est pas à exclure. Le 7 janvier dernier, plusieurs abonnés se sont plaints de ne pas pouvoir passer d’appels. Orange a réagi dans la foulée et le problème a été réglé en deux heures. L’opérateur a évoqué un "très grave accident".

Entre Free et Orange, tout se joue désormais à couteaux sont tirés. Orange aimerait d’ailleurs renégocier les tarifs de location de son réseau. Car Free a attiré plus de clients que prévu et selon le groupe, 97 % des communications des abonnées Free passe par Orange.

Ce n'est donc pas un hasard si au cours de ce bras de fer, les critiques contre Free se sont multipliées : sa hotline injoignable, des clients qui attendent depuis des semaines leurs cartes SIM. Renseignement pris auprès des associations de consommateurs, les problèmes seraient en voie de résolution.