AVC : le Prozac comme remède

  • A
  • A
AVC : le Prozac comme remède
Le Prozac aiderait les victimes d'AVC à retrouver leurs capacités motrices.@ REUTERS
Partagez sur :

L'antidépresseur posséderait des vertus curatives sur la motricité des victimes d’AVC.

Une équipe de chercheurs toulousains publie lundi, dans la revue médicale Lancet Neurology, les résultats d’une étude qui montre clairement que les antidépresseurs de type Prozac permettent aux patients victimes d’accidents vasculaire cérébraux (AVC) de récupérer plus rapidement leur capacités motrices.

Une recherche menée sur 118 patients en France

Un essai thérapeutique basé sur la prescription de vrais médicaments et de placebos (leurres de comprimés) a été mené en France entre mars 2005 et juin 2009 auprès de 118 patients atteints d’AVC d’origine ischémique, à Paris, Nantes, Grenoble, Pontoise et Dijon. Leur état a été analysé avant le traitement, entamé cinq à dix jours après leur AVC, et trois mois après.

Les sujets qui recevaient quotidiennement 20 milligrammes de fluoxétine (molécule de la famille des inhibiteurs de la recapture de sérotonine, celle du Prozac) ont présenté une "récupération neurologique supérieure" à ceux "qui ont pris le placebo", expose le Pr. François Chollet, cosignataire de l’étude, chef du service de neurologie vasculaire à l’hôpital Purpan de Toulouse, et directeur de recherches à l’Inserm.

Son équipe avait déjà montré en 2001 qu’une dose unique de l’antidépresseur possédait un impact sur la motricité et suractivait le cortex moteur, rappelle le Figaro dans son édition de lundi.

Une voie à explorer

Par ailleurs, les syndromes dépressifs survenant à la suite d'une attaque étaient également moins développés chez les patients traités au Prozac. En conclusion, les chercheurs se demandent si l'usage de cet antidépresseur relativement bon marché ne pourrait pas être élargi à davantage de patients victimes de paralysie ou de faiblesses handicapantes après un AVC. Développé par le laboratoire Eli Lilly, le Prozac est désormais disponible dans sa version générique sous le nom de fluoxétine.

Pour l’heure, les patients ayant été sujets à un AVC d'origine ischémique bénéficient d’un simple traitement par anticoagulant, afin d’éviter la reformation de caillots dans les veines et capillaires, couplé à une rééducation motrice.