"Avant de mourir, je veux" : nouvelle campagne contre l'alcool au volant

  • A
  • A
"Avant de mourir, je veux" : nouvelle campagne contre l'alcool au volant
L'étude menée par des associations de prévention routière souligne le rapport problématique des jeunes à l'alcool.@ MAX PPP
Partagez sur :

EXCLU - Le "capitaine de soirée" sur la route, ça fonctionne. Un tiers des moins de 25 ans ont reconnu malgré tout avoir déjà conduit après avoir bu plus de deux verres.

Les jeunes ont adopté "Sam".  "Sam". Un nom qui donne corps au concept de "capitaine de soirée", celui qui ne boit pas pour raccompagner en toute sécurité les autres. Selon une étude menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention et révélée en exclusivité sur Europe 1, 84% des conducteurs entre 18 et 24 ans désignent un "Sam", un capitaine de soirée chargé de ramener ses amis à bon port. En s'engageant à ne pas boire. Une pratique initiée dans les pays nordiques et anglo-saxons dans les années 80, qui a mis des années à se généraliser en France avant que les pouvoirs publics s’investissent en la matière en 2005.

>> Mais malgré ces évolutions positives, l’étude rappelle que le rapport des jeunes conducteurs à l’alcool reste problématique.

Un jeune conducteur sur trois au volant a dépassé la limite légale. Si 60% des jeunes conducteurs affirment avoir déjà conduit après avoir bu, 33% déclarent s’être retrouvés au volant en ayant plus de 0.5g/l d’alcool dans le sang, le seuil légal autorisé actuellement. 

Une étude qui questionne le rapport à l’alcool. Au-delà du seul alcool au volant, l’étude révèle que 48% des jeunes conducteurs interrogés estiment que ne pas boire en soirée est "mal perçu" et "mal compris" par leur entourage. Près d’un sur deux affirme également qu’il lui arrive de boire plus de cinq verres d’alcool lorsqu’il sort. 

Une nouvelle campagne. Les associations Prévention routière et Assureurs prévention ont donc lancé une nouvelle campagne de sensibilisation au titre évocateur : "Avant de mourir, je veux…". De mardi à vendredi, un mur sera installé sur le campus de l’université Paris VIII à Saint-Denis. L’occasion pour les étudiants d’y inscrire leurs projets, espoirs et espérances. Cette idée est inspirée de l’œuvre "Before I die" réalisée par l’artiste Candy Chang.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LES FAITS - Ce qui pourrait changer pour passer son permis

L’IDÉE - Le seuil légal d'alcoolémie abaissé à zéro?