Aux côtés des travailleurs sans-papiers

  • A
  • A
Aux côtés des travailleurs sans-papiers
Partagez sur :

Des cinéastes, Laurent Cantet ou Jacques Audiard notamment, se mobilisent dans un court-métrage.

C’est un court-métrage de 3 minutes pas plus, sans fioriture. « On bosse ici ! On vit ici On reste ici » a été présenté lundi à la Cinémathèque de Paris. Derrière la caméra, des cinéastes de renom qui n’ont voulu se faire que les porte-voix de travailleurs sans-papiers en lutte depuis mi-octobre.

Filmés en plan fixe, des hommes et des femmes réclament simplement le droit de travailler en toute légalité. L’un raconte « la peur au ventre, qui fatigue plus que le travail ». Un autre explique : « le seul papier qui me manque, c'est la carte de séjour ». Tous brandissent leur fiche de paie, carte vitale ou une déclaration d’impôt comme preuve de leur attachement à la France.

Laurent Cantet, palme d’or à Cannes en 2008 pour Entre les murs, est l’un des instigateurs de ce projet. Avec lui, une foule de 350 grands noms du 7eme art, de Jacques Audiard à Robert Guédiguian, en passant par Bertrand Tavernier, Tonie Marshall, Agnès Jaoui ou Isabelle Adjani.

« C’est le moment ou jamais de témoigner aux grévistes qui sont fatigués, qui sont un peu à bout de force, de notre sympathie de notre soutien et faire que le débat devienne un vrai enjeu national », explique Laurent Cantet, à quelques semaines des élections régionales.

Pour en savoir plus : le site du collectif des cinéastes pour les sans-papiers. Le film sortira le 10 mars dans plus de 500 salles en France.