Automédication : attention, danger

  • A
  • A
Automédication : attention, danger
Le Ministère de la santé a donc décidé de distribuer cette semaine des brochures avec les règles à respecter pour être sûr de bien utiliser les médicaments.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministère de la Santé lance, à compter de lundi, une campagne de sensibilisation des patients.

La première édition de la "Semaine de la sécurité des patients", initiée par le ministère de la Santé, se tient jusqu'au 25 novembre. Une campagne qui s'adresse aussi bien aux professionnels de santé qu'aux patients. Cette campagne, qui débute lundi, sera notamment consacrée à la question de la bonne utilisation des médicaments, d'autant que 68% des Français pratiquent l’automédication d'après une étude TNS/Afipa publiée en octobre dernier. Une majorité de Français a par ailleurs tendance à garder des boîtes dans les placards d'une ordonnance à l'autre. Des comprimés ou des sirops, réutilisés un an plus tard sans avis médical. Une habitude qui, dans certains, cas peut s'avérer dangereuse.

Les personnes âgées, population à risque

Florence Mansart, pharmacienne à Paris, passe ainsi une bonne partie de son temps à expliquer à ses clients que certains médicaments, y compris les plus anodins, ne peuvent pas être associés à d'autres. "Vous avez des médicaments comme les pastilles pour la gorge qui contiennent des anesthésiques locaux par exemple, qui sont contre-indiqués avec certaines maladies", précise-t-elle au micro d'Europe 1. 

"Ça nous arrive assez régulièrement" :

"On se constitue une pharmacie avec des produits qui n'ont pas forcément été pris pour soi-même et qui ne conviennent pas à toutes les pathologies. Ça nous arrive assez régulièrement", relève-t-elle.

Une pratique particulièrement présente chez les personnes âgées d'après la pharmacienne "Les personnes âgées ont (…) des ordonnances avec beaucoup de médicaments, et ne savent même plus à quoi sert telle ou telle chose. Alors, il nous arrive d'en voir qui viennent avec leur sac de médicaments et qui nous demandent de leur expliquer à nouveau à quoi cela sert par exemple", raconte-t-elle.

Quelques règles à respecter

Le ministère de la Santé a donc décidé de distribuer cette semaine des brochures avec les règles à respecter pour être sûr de bien utiliser les médicaments : par exemple bien lire les ordonnances, conserver les notices dans les boîtes, et surtout toujours avoir sur soi la liste des traitements que l'on prend en cas d'urgence.

La "Semaine de la sécurité des patients", "organisée sur le modèle d’autres pays, intervient un an après la diffusion des résultats de l’enquête nationale sur les évènements indésirables graves associés aux soins en établissements de santé", rappelle le ministère de la Santé sur son site Internet. Une enquête qui a mis "en évidence une proportion élevée d’événements indésirables graves évitables", précise le ministère.