Aubervilliers : "la justice n'est pas laxiste"

  • A
  • A
Aubervilliers : "la justice n'est pas laxiste"
Partagez sur :

LE POINT DE VUE DE - Le président du tribunal pour enfants de Bobigny rappelle que les mineurs de moins de 13 ans ne peuvent pas être incarcérés.

INTERVIEW E1 - Il refuse de laisser penser que la justice est impuissante face au drame d'Aubervilliers. Jean-Pierre Rosenczveig, président du tribunal pour enfants de Bobigny, a martelé mardi sur Europe 1 que "la justice fait son travail". "Elle connait à peine cette histoire depuis douze heures. La police a arrêté les personnes qui ont admis être à l'origine de cet accident qui a eu des conséquences dramatiques, ces jeunes ont été traduits devant la justice, un juge d'instruction, ce n'est pas banal. L'un d'entre eux a été mis en examen, on lui reproche d'être à l'origine de cet accident, des mesures d'éloignement du quartier ont été prises, une prise en charge", détaille le magistrat.

"Ce sont quand même des enfants !". Le juge pour enfant rappelle que les mineurs de moins de 13 ans ne peuvent être incarcérés. "Ce sont quand même des enfants ! Pas des pré-adultes ou des adultes. Ils sont poursuivis pour des faits qui, pour des adultes, vaudraient 7 à 10 ans d'incarcération : pour des enfants de moins de 13 ans, on va d'abord se préoccuper de savoir qui ils sont et pourquoi ils ont commis ces faits, on va les prendre en charge. On ne va pas arrêter de leur répéter, à juste raison, qu'ils ont commis des actes aux conséquences considérables. Ils vont avoir sur la conscience la mort de ces personnes alors que ce n'était qu'un jeu, entre guillemets, pour voir."

"Nous ne sommes pas sur un droit laxiste". Jean-Pierre Rosenczveig réfute les accusations de laxisme à l'encontre de la justice des mineurs. "Aujourd'hui, 800 mineurs sont en prison en France ! Sur l'année, 6.000 peines de prison ferme sont prononcées à l'égard de personnes de moins de 18 ans", assure-t-il. "Prenez l'exemple du Chambon-sur-Lignon : un jeune de 16 ans a commis des faits gravissimes de viol et meurtre, il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.  Nous ne sommes pas sur un droit laxiste, arrêtons de dire cela".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

ZOOM - Incendie d'Aubervilliers : que risquent les enfants arrêtés ?

ENQUÊTE - Incendie mortel d'Aubervilliers : deux garçons de 10 et 12 ans arrêtés

L'INFO - Incendie mortel d'Aubervilliers : l'origine est criminelle