Au volant, les parents ne montrent pas l'exemple

  • A
  • A
Au volant, les parents ne montrent pas l'exemple
@ Maxppp
Partagez sur :

Même en présence d'enfants, trois conducteurs sur quatre se révèlent imprudents, selon une étude.

Les parents sont-ils plus prudents lorsque les enfants les accompagnent en voiture ? Pas vraiment selon une enquête de l'institut Opinionway pour l'association Assureurs Prévention. Trois conducteurs sur quatre, soit 76% des conducteurs reconnaissent avoir déjà eu une attitude à risque lorsqu'ils sont accompagnés d'enfants. Ces attitudes à risque comprennent à la fois les excès de vitesse ou les conduites après avoir consommé de l'alcool, selon une étude publiée lundi.

Un parent sur trois fait des excès de vitesse. Plus d'un parent sur trois, 35% précisément, admet avoir déjà dépassé les vitesses autorisées en étant accompagné de son enfant. Un chiffre qui reste moins élevé que pour les conducteurs qui ne sont pas accompagnés d'enfants. Plus d'un automobiliste sur deux, c'est-à-dire 54%, explique en effet dépasser les vitesses autorisées par inattention. Par ailleurs, ils sont 44% à le faire car ils les jugent trop basses. Toujours concernant les parents accompagnés de leurs enfants, ils sont 27% à avoir déjà conduit deux ou trois heures de suite sans faire de pause et 25% à avoir pris le volant en étant fatigués, détaille cette étude.

Conduites après avoir consommé de l'alcool. Pour justifier les imprudences liées à la consommation d'alcool, les parents interrogés assurent maitriser leurs gestes. C'est le cas de 80% des personnes interrogées lorsqu'elles conduisent après avoir consommé plus de deux verres d'alcool, tandis que 74% de celles qui ne font pas de pause pendant un trajet de plus de deux heures disent ne pas en ressentir le besoin.

"Les parents ne sont pas toujours exemplaires". Cette enquête s'accompagne d'une campagne télévisée destinée à faire prendre conscience aux conducteurs du danger de certains comportements. "Notre étude démontre que les parents ne sont pas toujours exemplaires au volant en présence de leur enfant. L'objectif de cette campagne est de permettre à chacun de nous de prendre conscience de son comportement et surtout de le corriger", a expliqué Bernard Spitz, président d'Assureurs Prévention et de la Fédération française des sociétés d'assurances, cité dans un communiqué.