Au dessus de 80 kilos, la pilule du lendemain ne marche pas

  • A
  • A
Au dessus de 80 kilos, la pilule du lendemain ne marche pas
Selon un article du site américain MotherJones, la contraception d'urgence serait moins efficace pour les femmes pesant plus de 75 kilos et même inefficace pour celles dont le poids dépasse les 80 kilos.@ MAXPPP
Partagez sur :

C'est ce que suggèrent plusieurs études. Les autorités européennes le savent mais tardent à relayer l'info.

L'INFO. On le savait, la pilule dite "du lendemain", principalement commercialisée sous la marque Norlevo, est inefficace au-delà de 72 heures après un rapport. Et selon un article du site américain MotherJones, cette contraception d'urgence serait également moins efficace pour les femmes pesant plus de 75 kilos et même inefficace pour celles dont le poids dépasse les 80 kilos. En réalité, le site ne fait que remettre sur la table une thèse connue des experts depuis 2011… et sur laquelle les autorités n'ont toujours pas communiqué.

Le laboratoire ne nie pas… À l'origine de l'information se trouve une étude de l'Université d’Edimbourg révélant que les pilules à base de levonorgestrel, le principe actif de la pilule Norlevo, sont moins efficaces chez les personnes d'un poids élevé. Plusieurs autres études sont ensuite venues la confirmer. Le hic : à par les experts, personne n'est au courant. "On s'interroge sur la notion d'expert et l'on souligne que le problème, c'est que ce ne sont pas les experts qui doivent être mis au courant", commente ainsi Marie-Pierre Martinet, Secrétaire générale du Planning familiale, interrogée par le Huffington Post.

Après avoir mené sa propre étude, le laboratoire HRA Pharma, qui commercialise ce médicament, ne nie pas et assure que cela concerne toutes les marques de pilule du lendemain. Le groupe avait d'ailleurs demandé, en décembre 2012, à l'Union européenne de mettre à jour les informations sur le Norlevo.

… Mais les autorités tardent à réagir. L'Union européenne a mis près d'un an à réagir. À la suite d'une décision de la Commission datant de novembre dernier, les notices de ces pilules devront mentionner ceci, comme le rapporte le MotherJones : "plusieurs études suggèrent que Norlevo est moins efficace pour les femmes pesant plus de 75 kilos et n'est pas efficace sur celles pesant plus de 80 kilos. Consultez votre médecin ou pharmacien pour obtenir des conseils ou une forme de contraception d'urgence alternative."

Mais cette notice ne sera imposée qu'à partir de mi-2014, soit trois ans après la publication de la première étude sur le sujet. Pour rappel, en 2011, plus de 650.000 boîtes de Norlevo ont été distribuées en France et 40% des 15-24 ans auraient déjà eu recours à la "pilule du lendemain".

La pilule du lendemain, c'est quoi déjà ? Composée de progestérone, une hormone qui empêche ou retarde l'ovulation, la pilule du lendemain doit être prise dans un délai maximum de 72 heures après un rapport non protégé ou suivant un oubli de sa pilule habituelle. Plus elle est prise tôt, plus elle est fiable, mais elle ne l'est jamais à 100% (environ à 90% si c'est dans les 12h). Commercialisée en vente libre, elle est donnée anonymement et gratuitement en pharmacie aux mineures. Pour les autres, elle est prise en charge à 65 % par la Sécurité sociale.

Il existe aussi une pilule dite du "surlendemain", nécessitant une ordonnance. Cette dernière est plus efficace les premiers jours et peut être prise jusqu'à cinq jours après le rapport.