Attention, la grippe et la gastro sont là

  • A
  • A
Attention, la grippe et la gastro sont là
Les autorités ont émis de nouvelles recomandations concernant la vaccination.@ Reuters
Partagez sur :

Le seuil épidémique des deux maladies a été dépassé dans plusieurs régions de l’Hexagone.

Il n’y a pas de doute, la grippe et la gastro-entérite ont fait leur rentrée après les vacances de Noël. Les seuils épidémiques ont été franchis pour ces deux maladies dans de nombreuses régions de France. En l'espace d'une seule semaine, près de 500.000 Français se sont rendus chez leur médecin pour ces deux motifs.

Les trentenaires touchés

La grippe a déjà touché quelque 433.000 personnes en deux semaines, selon le réseau Sentinelles de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Concernant la gastro-entérite, 210.000 nouveaux cas ont été recensés la semaine dernière. Les virus touchent d'abord des personnes d’environ trente ans. Notamment dans le Nord et l'Ouest de la France, zones dans lesquelles la population subit la conjonction de l'épidémie de grippe et de gastro-entérite.

Mais les pics d'épidémie ne sont pas encore atteints. Pour la grippe, "il devrait être atteint dans trois ou quatre semaines. Ce qui signifie que nous avons encore au moins quatre à six semaines de circulation du virus", a indiqué le Pr Didier Houssin, directeur général de la santé, jeudi sur Europe 1.

5,7 millions de personnes vaccinées

Pour faire face à l'augmentation du nombre d’hospitalisations et de formes graves liées aux virus grippaux, les autorités ont décidé d’émettre de nouvelles recommandations concernant la vaccination, y incluant les femmes enceintes et les obèses. Au 15 décembre, quelque 5,7 millions de personnes s'étaient fait vacciner sur 12,5 millions de personnes invitées à le faire par l'Assurance maladie. Le Pr Didier Houssin a rappelé sur Europe 1 qu'il était encore temps de se faire vacciner : "il faut une dizaine de jours pour acquérir l'immunité, il est encore temps", a-t-il dit.

Concernant la gastro-entérite, le nombre de cas devrait continuer à augmenter et l'arrivée de l'installation pourra ainsi être confirmée dans le prochain bulletin.