Attali rêve d'une France sans tabac

  • A
  • A
Attali rêve d'une France sans tabac
Le tabac entraîne chaque année la mort de 5 millions de personnes@ MAXPPP
Partagez sur :

L'économiste juge que les effets du tabac sont bien plus dévastateurs que ceux du Mediator.

C'est une prise de position radicale. Jacques Attali préconise lundi sur son blog d'"interdire la production, la distribution et la consommation de tabac", un produit qui fait chaque année 5 millions de morts dans le monde.

L'économiste et écrivain juge "ahurissant" que le tabac ne soit pas traité avec "la même sévérité" que le Mediator, mis en cause dans la mort de 500 à 2.000 personnes durant les 33 années de sa commercialisation. 1,3 milliard de personnes consomme du tabac dans le monde et ses victimes sont plus nombreuses "que le sida et le paludisme réunis", pointe-t-il, même s'il reconnait que le tabac rapporte beaucoup d'argent aux Etats, soit 10 milliards d'euros de taxe et 3 milliards de TVA, pour 2009 en France.

Les candidats pour 2012 interpellés

Jacques Attali interpelle ainsi les candidats à l'élection présidentielle pour engager le débat. Si cette interdiction risque d'avoir des effets négatifs dans un premier temps, se traduisant par des pertes de recettes et d'emploi, le bilan serait ensuite positif avec un gain évident "en qualité et en espérance de vie", plaide-t-il.

Du côté des producteurs de tabac, la réponse n'a pas tardé. "Si Jacques Attali veut supprimer les produits qu'il considère avoir un impact négatif sur la société, il peut élargir sa liste", a réagi Yves Trévilly, porte-parole de British American Tobacco France, citant "les voitures et les avions qui polluent et tuent chaque jour, tout ce qui a trait à la malbouffe dont le coût pour la société est quatre fois supérieur à celui du tabac, l'alcool qui gangrène nos sociétés dès le plus jeune âge, ou pourquoi pas encore le soleil qui provoque chaque jour des cancers de la peau".