Assurance : la loi des scooters roses

  • A
  • A
Assurance : la loi des scooters roses
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les assureurs veulent contourner l'interdiction de favoriser les conductrices. En misant sur la couleur ?

"Femme au volant, mort au tournant." Cette maxime machiste qui a fait rire plusieurs générations de conducteurs n'a aucun fondement. Même les assureurs ne s'y sont jamais laissé prendre. Bien au contraire. Ils ont longtemps accordé des bonus aux conductrices. Mais une décision de la justice européenne les oblige à y renoncer. Ils pourraient pourtant trouver d'autres moyens de les privilégier.

D'après les assureurs, les femmes n'achèteraient pas les mêmes voitures que les hommes.  "L'un des objectifs, c'est de pouvoir déterminer des types de véhicules qui sont plus prisés des femmes", explique Agnès Rouvière, directrice commerciale du courtier AMV.

L'assurance moins chère pour les scooters rose

Ainsi, un jeune conducteur fougueux - et donc risquant d'avoir un accident de la route - achètera plus facilement une petite voiture rouge. Du côté des deux roues, les possesseurs de scooters à grandes roues pourraient bientôt payer moins cher car les assureurs estiment que ce type de véhicule est plus prisé des femmes. Quant aux conducteurs de "Vespa rose" - qui sont dans leur grande majorité des conductrices -, les assureurs devraient aussi leur accorder des ristournes, anticipe Agnès Rouvière.

D'autres conducteurs pourraient néanmoins bénéficier eux aussi de bonus avec la nouvelle formule des assureurs. "Les couples mariés avec enfants sont plutôt plus prudents", explique par exemple Agnès Rouvière. Une tendance qui ne plaît guère à l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV)."Si on a la chance d'être dans le bon segment, c'est formidable", résume-t-elle, mais "on se rend bien compte que les autres vont bénéficier d'un régime beaucoup moins favorable".