Assises : les "convictions" d'un couple de végétaliens

  • A
  • A
Assises : les "convictions" d'un couple de végétaliens
@ MAXPPP
Partagez sur :

La fille du couple jugé est morte de malnutrition à cause du régime alimentaire de ses parents.

Louise avait 11 mois quand elle est décédée. Elle pesait moins de 6 kg. Depuis mardi, la cour d'assises de la Somme juge ses parents, notamment pour privation de soins. Des parents végétaliens qui refusaient de donner à leur fille des aliments d'origine animale.

Le couple a dû s'expliquer mercredi sur son mode de vie et sur les conséquences qu'il a pu avoir pour Louise. Le médecin qui a témoigné à la barre de la Cour d’assises a été formel, le régime alimentaire de la mère de la petite fille a sensiblement appauvri son lait maternel. Comme Louise ne recevait pas d’autre nourriture, la fillette souffrait de carence chronique en vitamines et en protéines.

"Des algues, des graines germées"

Aveuglée par ses croyances en la macrobiotique et la naturopathie, Sergine, la mère de Louise, n’a pas régi quand son bébé a brutalement perdu du poids. "Je mangeais des légumes, des algues, des graines germées et de la levure enrichie", a expliqué la jeune femme, ajoutant qu’elle pensait "que tout irait bien" car elle "avait lu des livres".

Méfiante à l’égard de la médecine traditionnelle, Sergine avait accouché à domicile seule avec son mari. Quand Louise, affaiblie, a attrapé une bronchite, la maman a refusé d’aller à l’hôpital. "On a fait des cataplasmes, on pensait que ça irait mieux", a confié Joël, son mari. "Si on n’est pas allé à l’hôpital, c’est à cause de nos convictions, on voulait la soigner nous-mêmes, avec nos méthodes", a-t-il précisé.

"Je n’avais jamais vu une enfant aussi décharnée"

Mais l’état du bébé n’a fait qu’empirer et un matin le couple se résolu à appeler le Samu. Mais il est trop tard. "Je n’avais jamais vu une enfant aussi décharnée", explique le gendarme qui a découvert le corps. "Aujourd’hui je ferai autrement", a conclu Sergine, au bord des larmes.