Assedic : Baup fraudeur "de bonne foi"

  • A
  • A
Assedic : Baup fraudeur "de bonne foi"
Elie Baup est "prêt à faire le nécessaire".@ MAXPPP
Partagez sur :

Indemnisé alors qu’il était rémunéré par Canal+, l'entraîneur de l'OM pointe ses conseillers.

“Je suis totalement de bonne foi. Il n'y a pas d'intention de ma part de frauder. C'est ça la réalité". L'entraîneur de l'Olympique de Marseille Elie Baup s'est défendu mardi devant la presse d’avoir voulu frauder après sa mise en examen pour escroquerie présumée aux allocations de chômage.

Elie Baup est soupçonné d'avoir reçu des rémunérations en tant que consultant pour Canal+ alors même qu'il percevait des allocations chômage après son départ du club de football du FC Nantes, en 2009. Un cumul interdit qui vaut à sa compagne d'avoir également été mise en examen.

Mal conseillé d’après ses dires, il se serait crû dans son bon droit. “J'ai fait confiance à des juristes et à des conseils qui m'ont orienté vers cette situation. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs", a-t-il expliqué.

"Prêt à rembourser intégralement"

Le successeur de Didier Deschamps à la tête de l'équipe marseillaise s'est déclaré "prêt à faire le nécessaire". “J'assume et j'irai au bout de ce qu'on me demande, voire à rembourser intégralement ce que les Assedic m'ont donné. C'est un point final à cette histoire", a martelé le technicien français.

Constatant son activité professionnelle comme consultant, Pôle Emploi a alerté les autorités début 2012 et s'est constitué partie civile dans le dossier.

L'entraîneur de l'OM avait été placé en février dernier en garde à vue à la gendarmerie de Boulogne-sur-Gesse en Haute-Garonne, à proximité de son domicile. Il avait ensuite été laissé en liberté.