Arafat : les experts français écartent la thèse de l'empoisonnement

  • A
  • A
Arafat : les experts français écartent la thèse de l'empoisonnement
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon les experts mandatés par la justice française, le dirigeant palestinien est mort de vieillesse.

Mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français de Percy, dans les Hauts-de-Seine, Yasser Arafat a-t-il été assassiné ? C'est l'hypothèse écartée mardi par les experts mandatés par la justice française pour conduire les investigations sur la mort du dirigeant historique palestinien, rapporte France Inter. "Ce rapport écarte la thèse de l'empoisonnement et va dans le sens d'une mort naturelle", selon une source proche du dossier.

>> A lire - Yasser Arafat pas empoisonné au polonium

Une enquête ouvert en 2012. En juillet 2012, la veuve de Yasser Arafat a déposé une plainte pour assassinat. Selon elle, l'ancien chef de l'Autorité palestinienne a été empoisonné au polonium, hypothèse relancée par la diffusion en juillet d'un documentaire révélant des traces de cette substance radioactive sur des effets personnels d'Arafat. Pour le vérifier, une enquête a été ouverte en août de la même année par le parquet de Nanterre.

>> A lire - "La décision que nous attendions"

Mort de vieillesse ? Et selon le rapport des experts remis au juge mardi, la piste de l'empoisonnement s'éloigne. Les experts concluent en effet que Yasser Arafat est mort de vieillesse à la suite d'une infection généralisée, rapporte France Inter. Selon les informations d'Europe 1, le parquet de Nanterre devrait s'exprimer sur ce dossier dans la journée. Contacté par Europe 1, Me Pierre-Olivier Sur, l'avocat de la partie civile qui s'est vu remettre le rapport indique que "ce n'est pas simple".

123, sur le même sujet

REACTION - "La décision que nous attendions"

INTERVIEW - Yasser Arafat pas empoisonné au polonium

RETOUR SUR - La France va enquêter sur la mort d'Arafat