Appel à témoins pour des membres présumés d'ETA

  • A
  • A
Appel à témoins pour des membres présumés d'ETA
Partagez sur :

La PJ de Dijon a lancé un appel à témoins dans l'enquête sur les trois etarras présumés, interpellés samedi dans l'Yonne, dont l'un est soupçonné d'avoir appartenu au commando qui avait tué un policier français en 2010, a-t-on appris lundi de source policière. La Police judiciaire demande à toute personne susceptible d'apporter des éléments de contacter par téléphone le 03.80.44.58.70 ou par mail l'adresse dipj.dijon@interieur.gouv.fr.

Les enquêteurs cherchent à reconstituer le parcours des présumés séparatistes basques et à déterminer leurs points de chute en Bourgogne ou ailleurs. "Toute personne les ayant croisés ou leur ayant loué un gîte est susceptible de faire avancer l'enquête", précise-t-on de même source. Ces trois membres présumés de l'organisation séparatiste basque ETA ont été arrêtés samedi en gare de Joigny, près d'Auxerre (Yonne).

Le principal détenu, Jon Etxeberria Oiarbide, 33 ans, a été intercepté alors qu'il descendait d'un train en gare de Joigny (Yonne), attendu en voiture par les deux autres, lors d'une opération conjointe des polices française et espagnole. Jon Etxeberria Oiarbide est soupçonné d'avoir appartenu au commando qui avait tué un policier français en 2010 lors d'un contrôle qui avait mal tourné en région parisienne. Les deux autres, Inigo Sancho Marco et Ruben Rivero Campo, tous deux âgés de 30 ans, sont des dirigeants de l'organisation de jeunesse Segi, considérée comme le vivier de l'ETA, selon le ministère espagnol de l'Intérieur. Les trois hommes, qui étaient armés lors de leur arrestation, ont été trouvés en possession de "divers matériels destinés à fabriquer des engins explosifs", a ajouté le ministère espagnol.