Apéro géant : les organisateurs paieront

  • A
  • A
Apéro géant : les organisateurs paieront
@ Facebook
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Ahmed Mémette a organisé l’apéro géant d’Angoulême. La préfecture lui envoie la facture.

Après les apéros géants, il faut passer à la caisse ! C’est le message que les autorités tentent de faire passer. Leur méthode : cibler les organisateurs et les toucher au porte-monnaie. Car le phénomène prend de l’ampleur. Depuis le premier à Nantes en fin d’année dernière, des apéritifs de grande envergure ont été organisés à Rennes, Montpellier, Clermont-Ferrand ou encore Angoulême.

Un apéro à Angoulême = 2.700 euros

La facture, Ahmed Mémette vient de la recevoir. L’initiateur de l’événement dans la capitale française de la bande dessinée, il y a près d’un mois, doit payer 2.711, 99 euros. Les autorités l’avaient prévenu qu’il faudrait qu’il mette la main à la poche s’il maintenait la soirée. Quand la facture est arrivée dans sa boîte aux lettres, ce n’était donc pas une surprise. "Je m’y attendais. Mais je me disais qu’étant donné que la soirée c’était bien passée, peut-être qu’ils allaient laisser çà de côté", confie-t-il.

"La facture, elle me pique. Elle me pique énormément, mais je vais devoir payer", explique le chauffeur routier au chômage. "C’est beaucoup quand même pour quelqu’un qui ne travaille pas. 3.000 euros je ne peux pas les payer comme ça. Ca se fera petit à petit", estime-t-il. "Pour une opération qui s’est bien passée je trouve que ça fait cher payé. Je prends mes responsabilités. Maintenant, ils me demandent de payer. Je paierai", assure Ahmed Mémette. Pour autant, "je ne regrette pas du tout avoir lancé l’idée de l’apéro géant", soutient-il.

La préfecture de la Charente n’est pas la seule à avoir agi de cette manière. A Poitiers, l’organisatrice de l’apéro géant aurait également reçu une facture salée : 4.000 euros.

La solidarité se met en place

Aujourd’hui, Ahmed Mémette s’organise pour payer cette facture. Un de ses amis a créé un groupe sur Facebook pour que les participants à l’apéritif géant l’aident à payer. D’autres ont mis en place une collecte. "J’ai aussi ouvert un compte Paypal. Parce que beaucoup personne ne sont pas d’Angoulême. Beaucoup me proposent de me donner 2 ou 3 euros. Ils peuvent donc le faire via ce compte. Aujourd’hui, j’ai 35 euros, seulement au bout de deux jours. C’est déjà bien. C’est inespéré !", estime-t-il. Reste donc à débourser plus de 2.670 euros.

Rappel de la loi

Les services de l’Etat rappellent que "toute manifestation sur la voie publique doit être déclarée en préfecture et que l'autorisation d'occupation du domaine public communal doit être demandée à la mairie". En cas de non-respect, l’initiateur du projet s’expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à six mois de prison et 7.500 euros d’amende.

REAGISSEZ - Selon vous, qui doit payer pour les apéros géants ?