Antoine Zacharias relaxé

  • A
  • A
Antoine Zacharias relaxé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le parquet de Nanterre, qui avait requis deux ans de prison avec sursis, fait appel.

L'ancien PDG de l'entreprise de BTP Vinci, Antoine Zacharias, a été relaxé vendredi par la 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre. L'ancien grand patron était jugé pour abus de biens sociaux. Dans le collimateur de la justice : les conditions dans lesquelles il avait obtenu ses avantages financiers entre 2004 et 2006.

Les juges n'ont pas suivi les réquisitions du ministère public, qui avait réclamé vendredi matin deux ans de prison avec sursis et l'amende maximale, soit 375.000 euros, à l'encontre d'Antoine Zacharias. "La décision n'est pas conforme à la position juridique que nous avons soutenue", a fait savoir le parquet après l'annonce du jugement dont il a annoncé qu'il allait faire appel.

Le procès d'un grand patron

Ce procès d'Antoine Zacharias était le premier depuis le début de la crise économique pour un grand patron du CAC 40. Au cours de sa plaidoirie où il a demandé la relaxe totale de son client, Me Hervé Témime avait reproché au parquet de Nanterre, dirigé par Philippe Courroye, de vouloir faire "un exemple" avec cette affaire, qualifiant Antoine Zacharias de "cobaye".