Anglet : une autiste retrouvée vivante sur le lieu d'un double meurtre

  • A
  • A
Anglet : une autiste retrouvée vivante sur le lieu d'un double meurtre
@ Reuters
Partagez sur :

Deux personnes ont été retrouvées mortes dans des circonstances non élucidées dans une maison d'Anglet, dans les Pyrénées-Atlantique.

L'INFO. Deux personnes ont été retrouvées mortes dans des circonstances non élucidées, samedi matin à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. Les deux corps ont été retrouvés à leur domicile, où se trouvait également, vivante, une jeune femme autiste, ont indiqué les pompiers. Selon les premières constatations des médecins et en attendant l'autopsie, les décès remonteraient à vendredi soir.

"Nous avons été appelés à 9h20 par le Samu qui avait lui-même été alerté par les voisins pour un malaise", a précisé une porte-parole des pompiers.

Des corps ensanglantés. "A notre arrivée, nous avons trouvé deux personnes décédées et une jeune femme autiste de 35 ans qui était dans une chambre". "Les deux corps étaient ensanglantés et présentaient des signes de raideur cadavérique", a ajouté la porte-parole des pompiers. Les deux personnes ont été tuées à l'arme blanche.

Incertitudes sur l'heure du drame. Les deux victimes sont un octogénaire et une auxiliaire de vie de 38 ans. La jeune femme retrouvée vivante est la petite fille du vieil homme, selon les pompiers, arrivée la veille avec son auxiliaire de vie. "On nous avait d'abord parlé d'un monsieur inconscient sans se douter de ce que nous allions trouver", a indiqué la porte-parole. Après avoir constaté les deux décès, les pompiers ont appelé des renforts, police et Samu, "sans même toucher aux corps". 

La femme, lourdement handicapée, a été retrouvée errant dans une chambre, sans aucune trace de coup. Les pompiers ont "pris soin de [la] faire sortir par la fenêtre pour lui éviter de voir la scène", a précisé leur porte-parole. La plupart du temps, la femme, autiste, vit dans un établissement médical spécialisé, tout en venant certains week-ends chez son grand père.

Toute la journée de samedi, la police judiciaire de Bayonne a examiné à la loupe la maison et a interrogé les voisins dans l'espoir d'indices, de témoignages.

Un suicide peut-être lié au double-meurtre. La police judiciaire s'interroge à l'heure actuelle sur le suicide d'un homme âgé d'une quarantaine d'années, dont le corps a été retrouvé samedi à Bayonne. Selon eux, il pourrait être lié à ce double homicide. "Il s'agit de l'ancien compagnon de l'auxiliaire de vie et il est vraisemblable qu'il se soit suicidé après le double homicide", a expliqué la PJ, en précisant qu'il "pourrait avoir agi par colère" contre son ancienne compagne.