Amiens-nord : jusqu'à 5 ans de prison ferme

  • A
  • A
Amiens-nord : jusqu'à 5 ans de prison ferme
@ MAXPPP
Partagez sur :

Six individus ont été condamnés à des peines allant d'un an de prison avec sursis à 5 ans ferme, dans l'affaire des tirs contre des policiers, en août 2012.

A l'été 2012, la ville d'Amiens avait été le théâtre de violents affrontements entre les forces de l'ordre et des émeutiers. Aujourd'hui, les six individus poursuivis pour avoir tiré sur les policiers viennent d'être condamnés. Le tribunal correctionnel d'Amiens a en effet prononcé vendredi des peines allant d'un an de prison avec sursis à 5 ans ferme.

Un contrôle d'identité tourne mal. Les faits remontent au mois d'août 2012. Alors qu'une dizaine de jeunes sont réunis pour rendre hommage à l'un de leurs amis mort dans un accident de scooter, ils sont soumis à un contrôle d'identité. Rapidement, le ton monte, des insultes sont proférées. Dans la nuit, des affrontements éclatent entre les CRS et une centaine de jeunes habitants d’Amiens-Nord.

17 policiers blessés. Au total, 17 policiers sont blessés, notamment par des tirs de chevrotine, de mortier et des jets de projectiles. Le plus gravement touché s'est vu prescrire quinze jours d'ITT. Le maire d'Amiens a indiqué que le montant des dégâts s'élevait à plusieurs millions d'euros.

Le principal suspect déjà condamné. En l'absence de tireur identifié, les prévenus ont été reconnus coupables des faits qui leur étaient reprochés. Le principal prévenu, accusé notamment de complicité de violences volontaires aggravées, association de malfaiteurs et dissimulation de preuves, a été condamné à cinq ans d'emprisonnement. Une peine légèrement inférieure aux réquisitions. Le représentant du ministère public avait en effet requis six ans de prison à l'égard de ce prévenu déjà condamné pour incitation à l'émeute quelques jours seulement après les événements, pour des propos tenus le 12 août 2012, veille des troubles qui s'étaient déroulés dans la nuit du 13 au 14.

Un prévenu déjà en détention. Conformément aux réquisitions du procureur, le tribunal a condamné à deux ans de prison un jeune homme de 23 ans, actuellement en détention pour d'autres faits. Ce dernier est accusé d'avoir aidé le premier à dissimuler des armes ayant servi pendant les émeutes, mais aussi de recel de téléphone portable en détention. Deux ans de prison, c'est également la peine qui a été prononcée à l'encontre d'un prévenu jugé pour association de malfaiteurs, pour lequel le procureur avait requis 10 mois ferme.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

LES FAITS - Affrontements à Amiens : 16 policiers blessés

TÉMOIGNAGE - Amiens : "les jeunes tiraient au mortier"

JUSTICE - Amiens-nord : jusqu'à 24 mois ferme pour les émeutiers