Alsace : le pétard, roi du réveillon

  • A
  • A
Alsace : le pétard, roi du réveillon
Chaque année, comme ici à Strasbourg, les Alsaciens se livrent à une débauche de tirs.@ MAX PPP
Partagez sur :

Beaucoup de pétards interdits proviennent d'Allemagne où les calibres sont supérieurs.

Le pétard est une tradition bien ancrée dans l'est de la France. A trois jours du réveillon, les passionnés cherchent à s'équiper. Par arrêté préfectoral, seuls les pétards de type K1 -qui ne permettent pas de tir tendu -sont autorisés dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin à l'occasion de la nuit de Saint-Sylvestre où les Alsaciens se livrent à une débauche de tirs. Les mineurs, eux, ne peuvent en acheter qu'en présence d'un adulte.

A cause des interdictions, un véritable trafic s'est mis en place dans certains quartiers de Strasbourg mais aussi en Allemagne. En effet, certains n'hésitent pas à franchir la frontière car outre-Rhin, les calibres supérieurs, type K2, sont autorisés en France.

Les contrôles policiers, qui ont démarré, vont être renforcés à partir de jeudi. Les plus prévoyants ont déjà leur stock, comme à Hoerdt dans le Bas-Rhin.

Un tonne de pétards saisis l'an dernier

Chaque année en Alsace, des dizaines de personnes terminent leur réveillon de nouvel an aux urgences avec, pour la plupart, des séquelles irréversibles aux oreilles, aux yeux et aux mains.

Pour protéger la population, le procureur de la République de Strasbourg, Patrick Poirret veut mettre des moyens exceptionnels pour "les procédures extraordinaires, habituellement réservées à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme ", explique-t-il dans L'Alsace. En clair, les forces de l’ordre pourront ouvrir les coffres de voitures de ceux qui ont franchi la frontière franco-allemande.

L'objectif des policiers est d'empêcher l'importation de pétards K2 autorisés à la vente en Allemagne. L'an dernier, près d'une tonne de ces pétards ont été saisis auprès des particuliers ainsi que 247 kg dans les commerces.