Alsace : 300 kg de pétards saisis

  • A
  • A
Alsace : 300 kg de pétards saisis
@ Gendarmerie Nationale
Partagez sur :

En raison des incidents de 2012, un arrêté préfectoral renforce les contrôles durant le nouvel an.

A la veille du nouvel an, les forces de l'ordre redouble de vigilance en Alsace. Comme chaque année, des réglementations sont mises en place pour éviter les incidents. Et en Alsace, c'est la vente de pétards et de feu d'artifice qui inquiète les autorités. Près de 300 kilos de pétards ont d'ailleurs été saisis samedi par les gendarmes.

>> A lire - Alsace : le pétard, roi du réveillon

Un vendeur ambulant interpellé. Un vendeur ambulant âgé d'une cinquantaine d'années a en effet eu la mauvaise idée de vouloir vendre ses pétards sur la voie publique. Sauf que ces derniers jours, les forces de l'ordre veillent en Alsace. Samedi matin, les gendarmes de Mulndolsheim sont en effet intervenus sur deux parkings, situées dans des petites communes, près de Strasbourg. Sur le premier, 170 kilos d'artifices ont été saisis et presque autant sur le second parking, où les gendarmes ont saisi 120 kilos de matériels explosifs.

Les pétards vendus dans des conditions très restrictives. Des explosifs classés à 95% dans la catégorie K1. Ces petits pétards sont autorisés à la vente, mais seulement dans les magasins, et aux plus de 12 ans. Les 5% restant rentraient dans la catégorie d'explosif K2. Il s'agit d'un matériel un peu plus puissants, plus connu sous les noms de "tigre", ou "bisons". Ce type de pétards sont interdits à la vente depuis deux mois. Et seuls les professionnels sont autorisés à en acheter.

pétards strasbourg

© MAX PPP

Les pétards détruits. Pour détruire les pétards, l'adjudant chef Nachbauch a employé les grands moyens. "On a pris de l'eau et on a arrosé tout ça", explique-t-il au micro d'Europe 1. Pour détruire les pétards, les forces de l'ordre les trempent en effet dans des sauts d'eau, afin d'empêcher tout risque d'explosion. "Pour le marchant ambulant, cela représente une perte de 6.000 à 7.000 euros. Il encourt également une amende", détaille l'adjudant chef.

"La législation est devenue plus sévère". L'an dernier, en Alsace, les feux d'artifices ont fait deux morts et plusieurs blessés. C'est pour éviter que ce genre d'incidents ne se reproduisent qu'un arrêté préfectoral a été pris en septembre dernier.  pour renforcer les contrôles et les sanctions des utilisateurs de pétards. "En Alsace, avec la proximité de l'Allemagne, la tradition est de faire exploser les pétards et les fusées au nouvel an. Mais, avec la recrudescence des blessés et des mort, la législation est devenue plus sévère. Il y a de plus en plus de contrôles. L'arrêté préfectoral du Bas-Rhin interdit également toute vente sur la voie publique", détaille le chef adjudant.

123, sur le même sujet

RETOUR SUR - Les pétards font un mort et un blessé grave

ZOOM - Alsace : le pétard, roi du réveillon