Algérie : une enquête ouverte en France

  • A
  • A
Algérie : une enquête ouverte en France
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le nombre de victimes n'est pas confirmé mais ce type de procédure est classique.

L'info. Le parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance vendredi, après le décès présumé d’un otage français sur la base d’In Amenas, le site gazier situé en Algérie et théâtre d'une prise d'otages depuis jeudi, selon les informations recueillies par Europe 1. Reste qu'officiellement, la France n'a encore pas confirmé la mort d'un de ses ressortissants. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé vendredi le décès de "plusieurs otages" retenus sur un site gazier en Algérie, mais il a précisé que leur "nombre" et leur "nationalité" ne sont pas encore connus.

>> TEMOIGNAGE - "J'ai passé 40h caché sous le lit"

Qui enquêtera ? Sur quoi ? L’enquête a été ouverte pour "enlèvement suivi de mort en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs en vue de préparer un ou plusieurs crimes". C'est la DCRI, la Direction centrale du renseignement intérieur, qui a été chargée des investigations.

Une procédure classique. Ce type d'enquête est classique, dès lors que des Français sont susceptibles d'être victimes de faits commis à l'étranger.

>> A LIRE AUSSI - Sahel : comment protéger les expatriés