Alerte rouge levée dans le Finistère

  • A
  • A
Alerte rouge levée dans le Finistère
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le département breton reste classé en vigilance orange aux inondations. Et la marée de vendredi soir inquiète.

L’INFO. Le Finistère respire un peu mieux. Les organismes Vigicrues et Météo France ont fait repasser vendredi le département en vigilance orange aux crues, à la faveur d'une baisse du niveau du fleuve côtier la Laïta dont les crues à Quimperlé avaient motivé une vigilance rouge jeudi. "Les prévisions de niveau sur la Laïta à Quimperlé pour la marée haute de ce vendredi soir sont de 3,75 m plus ou moins 15 cm. Ceci conduit à passer la Laïta en vigilance orange", indique Vigicrues. Le niveau de la Laïta avait atteint 4,70 m jeudi. 

Sans-titre-3

Quimperlé encore visé. Principale ville touchée, Quimperlé a à nouveau subi une crue de son petit fleuve côtier, la Laïta. "Le pic de ce matin (vendredi, ndlr) s'est établi à moins de 4 mètres, contre 4,70 m hier (jeudi), et le niveau a déjà recommencé à baisser", a indiqué Alain Kerhervé, adjoint au maire. Une cinquantaine de commerces et habitations ont été touchées par cette nouvelle crue, qui est restée limitée aux quais, contrairement à la veille où quelque 90 locaux avaient été inondés. "Ce que nous redoutons, c'est le pic lié à la marée de ce soir, qui risque d'être plus élevé", a confié Alain Kerhervé. Une réunion de crise doit se tenir à la mairie à 11 heures.



Le phénomène a été "bien anticipé". D’autres communes ont également été touchées (Morlaix, Quimper Chateaulin et Landerneau), mais dans une moindre mesure, et aucune victime n’est à signaler. Le phénomène a été "bien anticipé" par les populations et les autorités, a assuré le CODIS du Finistère. La Finistère et le Morbihan ont également été placés en vigilance orange aux vagues submersives mais aucun incident n'a été rapporté par les pompiers vendredi. "Ce dernier risque sera particulièrement important au moment de la pleine mer de cette fin d'après-midi", vers 18h15, rappelle toutefois la préfecture du Morbihan.

Moins touchée par les inondations, l'Ille-et-Vilaine connaît cependant quelques coupures de routes, notamment la quatre-voies N24 dans le sens Rennes-Lorient, à hauteur de Mordelles près de Rennes, en raison d'une crue de la Vilaine. En Loire-Atlantique, les traversées de la Loire en bacs ont été interrompues et une voie du périphérique extérieur de Nantes a été localement neutralisée à cause de l'eau, entre la porte Saint-Luce et la porte de La Chapelle.