Alcool : les commerçants de Lyon mécontents

  • A
  • A
Alcool : les commerçants de Lyon mécontents
A Lyon, un arrêté municipal interdit la vente d'alcool après 22h.
Partagez sur :

Leur chiffre d’affaires diminue depuis l’interdiction récente de vendre de l’alcool après 22h.

Il y a une semaine exactement, un arrêté municipal interdisait la vente d’alcool à Lyon après 22h, pour lutter contre l’alcoolisation massive des nuits d’été. Pour de nombreux commerçants, le chiffre d’affaires est désormais en chute libre.

Les petites épiceries ouvertes tard le soir en souffrent particulièrement, notamment dans le secteur de la rue Sainte-Catherine, la "rue de la soif" lyonnaise. Pour elles, l’alcool représente une source de revenus conséquente, comme l’explique Mohammed, en colère, au micro d’Europe1 : "C’est une perte de bénéfices de presque 40%. Notre recette, on la fait à partir de 17h. Le client, le soir, il vient pour de la bière et on lui dit non : parfois, on le perd pour la journée. Je ne vois pas l’intérêt".

Des clients agressifs

Qui plus est, Mohammed et ses collègues épiciers doivent désormais composer avec l’agressivité de certains clients à qui ils refusent de vendre de l’alcool. Certaines épiceries craignent même de devoir mettre la clé sous la porte.

Pour quel résultat ? Selon les commerçants, cet arrêté n’empêchera pas ceux qui veulent boire de s’approvisionner. Comme le confirme Maxime, un habitué de la fête dans ce secteur : "Ce n’est pas efficace, ça ne sert pas à grand-chose. On achète avant 22h et puis voilà", dans les grandes surfaces principalement.

En face, la mairie refuse de céder. L’arrêté municipal restera en vigueur jusqu’au 10 septembre.