Agressions et braquages en hausse

  • A
  • A
Agressions et braquages en hausse
Partagez sur :

Découvrez les données collectées par l'Observatoire national de la délinquance pour 2009.

2009 ne restera pas dans les annales en matière de délinquance. La criminalité a bien baissé de 1,04% en moyenne par rapport à 2008, selon le rapport de l’Observatoire national de la délinquance. Mais ce chiffre global de 3,5 millions de faits de délinquance recensés recouvre des réalités très disparates, avec des points noirs importants.

En 2008, la délinquance avait reculé de 0,86% par rapport à 2007. Pour la seconde année consécutive, la tendance n'est donc plus à la forte baisse de la délinquance, comme cela avait été le cas entre 2002 et 2007.

"Pari pris, pari tenu" :Brice Hortefeux, le ministre de l'Intérieur, s'est défendu jeudi, en commentant ces chiffres. Il a notamment mis en avant une "rupture" de tendance, à la fin de l'année 2009, après les mauvais chiffres enregistrés les mois précédents.

Parmi les points noirs : les agressions physiques, ou "violences aux personnes", qui poursuivent leur augmentation en 2009, de près de 3%. Cette hausse est même légèrement supérieure à celle enregistrée en 2008 par rapport à 2007 (+2,4%) et s'inscrit dans un tendance relevée depuis plusieurs années. Pour la première fois en 2009, les violences crapuleuses, commises pour voler quelque chose à la différence des violences dites "gratuites", ont également progressé alors qu'elles étaient à la baisse les années précédentes.

Autre chiffre à retenir : celui des cambriolages et des braquages. Malgré les efforts demandés aux forces de l'ordre l'été dernier par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, le nombre de cambriolages a augmenté de 8% dans les résidences principales. Les braquages, eux, ont encore explosé en 2009, et ce pour la deuxième année consécutive. Les vols à main armée dans les petits commerces ont ainsi bondi de plus de 20%.

Le rapport note également qu'après cinq années de baisse importante, les "atteintes aux biens"n'ont diminué que très légèrement, de 0,7%, en 2009 par rapport à 2008.

Parmi les motifs de satisfaction pour Brice Hortefeux : pour la première fois depuis trois ans, les "escroqueries et infractions économiques et financières" sont en baisse, de 2,7%. A noter aussi que le taux d'élucidation a atteint en 2009 un niveau record, grâce au développement de la police technique et scientifique. Il frôle désormais les 38%.

> Découvrez l'intégralité du rapport 2009 de l'Observatoire national de la délinquance

> Le PS tacle le bilan du gouvernement