Agression dans le métro lillois : sans suite pour les usagers

  • A
  • A
Agression dans le métro lillois : sans suite pour les usagers
Le métro lillois, dans le Nord, (photo d'illustration).@ maxPPP
Partagez sur :

JUSTICE - Le parquet de Lille, qui avait ouvert une enquête pour non-assistance à personne en danger, a décidé de la classer sans suite.

L’INFO. Le 22 avril dernier, une jeune femme était agressée sexuellement dans le métro lillois. Si l’agresseur avait été jugé en comparution immédiate et condamné à dix-huit mois de prison ferme, Frédéric Fèvre, le procureur de la République à Lille, avait décidé de poursuivre pour non-assistance à personne en danger ceux qui avaient assisté à la scène sans intervenir. Mercredi, la décision de justice est tombée : sans suite.

>> A LIRE AUSSI - Agressée sexuellement devant des voyageurs du métro lillois

"Les gens avaient-ils la perception d’une agression ?" Frédéric Fèvre a justifié sa décision dans La Voix du Nord : "l’enquête n’a pas permis d’identifier les personnes qui étaient à côté de la jeune femme et qui ne sont pas intervenues afin de l’aider". Les enquêteurs de la Sûreté urbaine de Lille ont pu s’appuyer sur les caméras de surveillance dans leur travail, mais un doute existait : et si les passagers avaient simplement cru à une violente altercation d’un couple ? "Ce point d’interrogation demeure. Les gens avaient-ils la perception d’une agression ? On aurait pu le savoir s’ils avaient été auditionnés", a reconnu le procureur. Dans le doute, le parquet de Lille a classé l’enquête sans suite.

>> A LIRE AUSSI - Agression sexuelle dans le métro : "tout le monde s'est écarté"