Agnès : que devient le suspect ?

  • A
  • A
Agnès : que devient le suspect ?
Le meurtrier présumé d'Agnès est en détention provisoire dans un établissement pour mineurs près de Lyon.@ DR
Partagez sur :

ENQUETE - Le lycéen est en détention provisoire près de Lyon. Il est étroitement surveillé.

Presque une semaine après le meurtre d'Agnès, au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, le gouvernement a présenté mercredi en Conseil des ministres un projet de loi sur l'exécution des peines, avec notamment un volet sur l'évaluation de la dangerosité des délinquants et la lutte contre la récidive. En attendant les suites judiciaires, le meurtrier présumé d'Agnès est en détention provisoire dans un établissement pour mineurs près de Lyon. Dans des conditions bien particulières.

Séparé de ses codétenus

C'est un détenu hautement surveillé parmi une trentaine d'autres, tous forcément au courant de ce qu'il a fait. D'après les informations d'Europe 1, le meurtrier présumé d'Agnès est totalement séparé des autres prisonniers. Une première dans l'histoire de cet établissement.

Les autres détenus mangent ensemble dans le réfectoire. Le lycéen, quant à lui, prend ses repas seul, dans sa cellule de 10m2, et quand il en sort, le jeune homme est toujours accompagné d'un surveillant.

Surveillé de très près

On le protège des autres mais aussi de lui-même, a expliqué à Europe 1 un agent pénitentiaire. Les psychiatres n'ont pas jugé son état suicidaire, mais malgré cela, le personnel craint que le détenu ne passe à l'acte. Le lycéen a une télévision dans sa cellule, a raconté à Europe 1 un surveillant, et depuis son incarcération, on parle de lui tous les jours. Pas un journal télévisé sans voir apparaître un visage de sa victime.

Pour lui, un gardien passe toutes les heures, avec des rondes deux fois plus fréquentes que pour n'importe quel autre détenu. Le mois prochain, le détenu aura 18 ans. Se posera alors la question de son transfert dans une prison pour adultes.