Affaire Zahia : le procès de Ribery et Benzema renvoyé

  • A
  • A
Affaire Zahia : le procès de Ribery et Benzema renvoyé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le procès des deux joueurs pour "sollicitation de prostituée mineure" devait s'ouvrir mardi à Paris.

L'INFO. A l'aube du mondial 2010, l'affaire Zahia avait ébranlé l'équipe de France de football. Deux de ses joueurs vedettes, Franck Ribéry et Karim Benzema, sont accusés d'avoir eu recours aux services de cette jeune call-girl, mineure au moment des faits. Les deux footballeurs devaient être jugés à partir de mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris pour "sollicitation de prostituée mineure".

>> Mardi, leur procès a finalement été renvoyé au 4 janvier 2014

Pourquoi le procès est-il renvoyé ? Mardi à l'ouverture de l'audience, l'avocat de Franck Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, a soulevé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) dénonçant l'imprécision du texte, qui punit le recours à la prostitution de mineurs, sur la base duquel son client est poursuivi. Le tribunal s'est retiré peu avant 14h30 pour délibérer sur cette question et l'a finalement jugé recevable. Cette QPC va donc être transmise à la Cour de cassation, provoquant le renvoi.

Ce qui leur est reproché. Franck Ribéry, 30 ans, est accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées en 2009 avec Zahia, notamment dans un hôtel de Munich, en Allemagne. Pendant l'enquête, celle-ci a expliqué avoir menti sur son âge en affirmant qu'elle était majeure. De son côté, Karim Benzema, 25 ans, est soupçonné d'avoir eu une relation sexuelle avec la jeune femme dans un hôtel parisien après une soirée pour la remise des Oscars du football en 2008. Une relation que le joueur a toujours contestée.

karim benzema franck ribery reuters 930620

© REUTERS

Que risquent-ils ? Poursuivis pour sollicitation de prostituée mineure, les deux joueurs risquent jusqu'à 3 ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Un procès contre l'avis du parquet. En septembre 2011, le parquet avait requis un non-lieu concernant Ribéry, son beau-frère qui était présent à Munich et Benzema.  Mais le juge a fait une lecture différente du dossier et les a renvoyés devant le tribunal. Pour le parquet, ils ne savaient pas que Zahia était mineure. Pendant l'enquête, Ribéry avait même contesté avoir su qu'il s'agissait d'une prostituée et l'avoir rétribuée 700 euros pour ses prestations.

Zahia Dehar

© Reuters

A l'inverse, le juge d'instruction estime qu'ils ne pouvaient ignorer la qualité de la jeune femme. Zahia s'est  en effet livrée à des ébats collectifs quelques heures après son arrivée à Munich. Il en va de même pour sa minorité : selon le magistrat, le joueur devait nécessairement penser qu'une prostituée mineure ne pouvait que dissimuler son âge, au risque de réduire à néant son activité.

Qui devait être présent à l'audience ? Pas grand monde. Zahia elle-même ne s'est pas présenté devant le tribunal. La jeune femme, partie civile à l'origine, s'est ensuite désistée. En septembre 2011, son avocat avait même plaidé pour un non-lieu en faveur des footballeurs. Depuis cette affaire, Zahia est devenue célèbre. Elle s'est lancée dans la création de lingerie et va ouvrir une "pâtisserie-boudoir éphémère". "Elle a bien rebondi", souligne son avocat, "c'est pour ça qu'elle ne leur a rien demandé, elle ne leur en veut pas".

17.06-zahia.scandal

© MAXPPP

L'avocat de Franck Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, avait annoncé l'absence de son client dès la semaine précédent l'audience. Zahia n'étant plus partie civile, il n'y a, selon le conseil, "pas de victime" et "pas d'accusation". Le conseil souhaitait demander que l'audience se tienne à huis clos. L'avocat de Karim Benzema n'avait pas souhaité, pour sa part, s'exprimer avant le procès et l'attaquant du Real de Madrid n'était pas présent mardi. Outre les deux joueurs et le beau-frère de Ribéry, cinq autres personnes devait quant à elles être jugées pour proxénétisme aggravé.