Affaire Woerth : perquisition à l’UMP

  • A
  • A
Affaire Woerth : perquisition à l’UMP
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Les juges chargés de l’affaire ont perquisitionné le siège de l’UMP lundi à Paris.

Les trois juges d’instruction de Bordeaux ont procédé à la perquisition du siège de l’UMP lundi, dans le cadre de leur enquête sur l’affaire Woerth-Bettencourt, selon les informations d’Europe 1. Ils étaient accompagnés par la brigade financière de la police judiciaire parisienne. L'UMP avait déjà reçu la visite de policiers rue La Boëtie en septembre dernier. C'était la première fois que le parti présidentiel était visé par la procédure ouverte au printemps 2010.

Les juges, qui enquêtent sur un éventuel "trafic d’influence et financement illégal de parti politique", se sont présentés rue la Boëtie à 9 heures du matin. Ils ont demandé au secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, de désigner trois personnes pour assister à la perquisition.

Liste de tous les donateurs de l'UMP

Les juges et les policiers de la brigade financière qui les accompagnaient se sont d’abord rendus à l’étage, dans le bureau du trésorier de l’UMP, l’ancien bureau d’Eric Woerth, puis aux archives. D’après les déclarations de l’entourage de Jean-François Copé à Europe 1, la perquisition a duré 3 heures.

Les juges d’instruction sont repartis avec la liste de tous les donateurs de l’UMP, du plus petit au plus gros. L’entourage de Jean-François Copé a précisé à Europe 1 que cette liste n’était pas secrète : elle avait déjà été communiquée à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.