Affaire Vincent Lambert : le Conseil d’État ordonne une nouvelle expertise

  • A
  • A
Affaire Vincent Lambert : le Conseil d’État ordonne une nouvelle expertise
Partagez sur :

La plus haute juridiction administrative a suivi les propositions du rapporteur public sur le cas de ce tétraplégique en état végétatif chronique.

INFO. Le Conseil d'Etat a décidé vendredi d'ordonner une nouvelle expertise médicale sur le cas de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif chronique depuis 2008, suivant les propositions du rapporteur public.



Le Conseil d’État se prononcera "avant l'été". Les trois médecins qui conduiront cette expertise médicale devront "se prononcer sur le caractère irréversible" des lésions dont souffre Vincent Lambert, dans un délai de deux mois après leur désignation et le Conseil d’État, se prononcera en retour "avant l'été".



Ce que devront exprimer les experts. Ces experts devront exprimer "si ce patient est en mesure de communiquer" et si ses réactions "peuvent être interprétées comme un rejet de soins" ou, au contraire, comme "un souhait que ce traitement soit prolongé", a expliqué la plus haute juridiction administrative française.

La loi Leonetti applicable aux patients pauci-relationnels. Par ailleurs, le Conseil d’État a reconnu que la loi Leonetti s'applique bien aux patients en état pauci-relationnels, aussi appelé état de conscience minimal.



Un feuilleton judiciaire et un bras de fer. Vincent Lambert, âgé de 38 ans, se trouve dans un état végétatif depuis 6 ans, et reste sans espoir de voir s'améliorer son état de santé. Ses médecins et sa femme pensent qu'il faut arrêter ses soins et le laisser mourir. Une décision contestée en justice par ses parents. Après plusieurs rebondissements ces derniers mois, 17 membres du Conseil d’État se réunissaient jeudi pour statuer sur la situation du patient. 

Le rapporteur public s'était par ailleurs prononcé en faveur d'une nouvelle expertise médicale. Selon lui, cette expertise devrait permettre au Conseil d’État de "prendre la meilleure décision". Une décision finale très attendue et ce au-delà du cercle familial et médical. Les familles d'autres patients pauci-relationnels, s'inquiètent en effet des conséquences que pourrait avoir la décision de la juridiction. Une décision qu'ils entendront donc avant l'été.

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Affaire Lambert : d'autres familles dans l'angoisse

ZOOM - Comment améliorer la loi sur la fin de vie ?

ENQUETE E1 - Dans la chambre de Vincent Lambert

TÉMOIGNAGE - La mère de Vincent Lambert veut "retrouver la paix familiale"