Affaire Terrasson : prison ferme requise

  • A
  • A
Affaire Terrasson : prison ferme requise
Un an de prison avec sursis a été requis contre Martine Moulin-Boudard, ancienne adjointe au maire Alain Juppé chargée du patrimoine.@ MaxPPP Fabien Cottereau
Partagez sur :

Des notables bordelais sont jugés pour avoir escroqué une riche héritière.

Ils sont soupçonnés d'avoir spolié Janine Terrasson, une riche octogénaire atteinte de la maladie d’Alzheimer. Trois ans de prison ferme pour abus de faiblesse ont été requis mercredi au tribunal correctionnel de Bordeaux contre la voyante Nicole Dumont et l'ancien banquier et élu PS François-Xavier Bordeaux.

Dans son réquisitoire, le procureur adjoint Gérard Aldigé, qui a les désignés comme étant les principaux responsables de l'affaire, a également demandé cinq ans d'interdiction des droits civiques et civils pour les deux prévenus.

Le gratin bordelais incriminé

Le magistrat a requis en outre deux ans de prison avec sursis contre Jean-François Lhérété, ancien directeur des affaires culturelles de la ville de Bordeaux, et un an de prison avec sursis contre Martine Moulin-Boudard, ancienne adjointe au maire Alain Juppé chargée du patrimoine.

Au coeur du dossier, la spoliation présumée de Jeanine Terrasson, une veuve atteinte de la maladie d'Alzheimer et placée sous curatelle renforcée. Certains des prévenus ont gardé à leur domicile un certain nombre de ces valeurs volées, et ont retiré de l'argent sur ses comptes en Suisse.

Les prévenus se disent innocents

Depuis l'ouverture du procès le 16 mai, les protagonistes se disent innocents et affirment avoir agi pour protéger l'octogénaire de la convoitise de gens mal intentionnés dans son entourage et son voisinage alors que la vieille dame avait fait de la voyante Nicole Dumont, 57 ans, sa légataire universelle.

Après les plaidoiries de la défense, le tribunal devrait mettre sa décision en délibéré.