Affaire Merah : les nouveaux éléments

  • A
  • A
Affaire Merah : les nouveaux éléments
De nombreuses questions demeurent autour de Mohamed Merah.@ REUTERS
Partagez sur :

La voiture retrouvée n'a aucun lien avec l'affaire. La police suit toujours la piste d'un 3e complice.

Une semaine après la mort de Mohamed Merah, de nombreuses questions restent en suspens. Europe1.fr fait le point.

Mohamed Merah a-t-il des complices ?

L'"hypothèse privilégiée" par les enquêteurs avance. Le tueur ne ferait pas partie d'un réseau, mais aurait pu bénéficier d'aide "d'amis ou relations". L'information a été confirmée aux enquêteurs de la bouche même d'Abdelkader Merah, le frère aîné de Mohamed, incarcéré depuis dimanche pour complicité d'assassinat. "Il n'a pas voulu préciser le nom de cet homme et il n'a pas donné d'éléments supplémentaire pour permettre de le localiser ou de l'identifier", a confié au Parisien une source proche de l'enquête. Un troisième homme fait l'objet de "recherches approfondies" et la police "passe au crible" entourage et relations de Merah, parmi lesquelles certaines "sont surveillées".

Mohamed Merah allait fuir

Les enquêteurs ont acquis la certitude que Mohamed Merah avait l'intention de quitter définitivement son domicile dans la nuit du 20 au 21 mars, au lendemain de son dernier forfait, le 19, dans l'école juive d'Ozar Hatorah de Toulouse. C'est cette nuit-là, à 3h30, que le Raid a encerclé l'appartement de Mohamed Merah, avant de lancer l'assaut jeudi 22 mars à 10h30.

Qui a posté le courrier contenant les vidéos ?

C'est la deuxième interrogation pour les policiers du SRPJ de Toulouse et de la sous-division anti-terroriste (Sdat) qui mènent l'enquête. Le courrier contenant le film des tueries sur clé USB envoyé à Al-Jazira est à l'origine de la piste menant à un troisième homme, après l'inculpation d'Abdelkader Merah, le frère aîné de Mohamed. Bien que sérieuse, cette piste est difficile à suivre puisque le courrier a aussi pu être envoyé par Mohamed Merah lui-même. Et Aucune empreinte n'a été relevée sur l'emballage de l'envoi.

Mohamed Merah avec une copie du film sur lui

Combien de copies du film des tueries de Toulouse et Montauban sont dans la nature ? Au moins deux, d'après les derniers éléments de l'enquête. Outre celle envoyée à Al-Jazira, les enquêteurs ont retrouvé une clé USB contenant les images dans le pantalon de Mohamed Merah. Les ordinateurs de la famille Merah ne contenaient pas de trace du film, mais d'autres peuvent l'avoir entre les mains. Le parquet de Paris a prévenu mercredi que "si toute autre personne, journaliste ou particulier, s'avisait de diffuser la vidéo, elle s'exposerait à des poursuites immédiates".

Une voiture retrouvée à Castelnaudary

La Renault Clio immatriculée en Haute-Garonne (31) visiblement abandonnée depuis plusieurs jours dans un village proche de Castelnaudary, dans l'Aude, à soixante-dix kilomètres de Toulouse et retrouvée par les enquêteurs, n'a "pas de lien avec l'affaire" contrairement à ce qui a été imaginé dans un premier temps, a affirmé jeudi une source policière. Selon les informations de Midi Libre, un carénage de scooter T-Max, le même modèle que celui utilisé pour les trois tueries, ainsi qu'un casque, ont été retrouvés à l'intérieur. Le propriétaire du véhicule habite dans le même immeuble toulousain que Mohamed Merah. Cependant, les enquêteurs n'excluent pas que le tueur ait lui-même abandonné la Clio.

L'enterrement jeudi ou vendredi

Mohamed Merah sera enterré jeudi ou vendredi en Algérie, la terre natale de ses parents où il n'a jamais vécu. Sa dépouille est attendue jeudi en début d'après-midi à Alger, en provenance de Toulouse. "Je suis en train de coordonner les détails des obsèques avec le père qui est complètement dépassé par les évènements", a confirmé Djamel Aziri, l'oncle maternel du tueur. La mère et une sœur de Mohamed Merah l'accompagneront dans son dernier voyage. Il sera enterré selon les préceptes islamiques, à même le sol, dans un linceul, le visage tourné vers la Mecque.

Merah père attaque le Raid pour assassinat

Une avocate algérienne, Me Zahia Mokhtari, a annoncé avoir été chargée par Mohamed Benalal Merah – le père de Mohamed – de poursuivre devant la justice française le Raid pour l'assassinat de son fils. "M. Merah s'est présenté hier (mardi) dans notre cabinet à Alger pour nous charger formellement de poursuivre les services de sécurité français (Raid) pour n'avoir pas respecté la procédure pendant la tentative d'interpellation de Mohamed Merah et son assassinat", a-t-elle déclaré. Il "considère que son fils a été assassiné. Il nous a chargés de porter plainte contre les services de sécurité français", a-t-elle indiqué. "Nous commencerons la procédure dès l'enterrement achevé".