Affaire Ligonnès : les recherches restent vaines

  • A
  • A
Affaire Ligonnès : les recherches restent vaines
Xavier Dupont de Ligonnès a été vu pour la dernière fois le 15 avril dernier.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les fouilles entreprises jeudi dans des cavités autour de Roquebrune-sur-Argens n'ont rien donné.

Malgré l'envergure de l'opération, les fouilles sont restées vaines jeudi, dans le Var, pour tenter de retrouver Xavier Dupont de Ligonnès, d’après les informations recueillies par Europe 1. Une dizaine de spéléologues ont passé la journée à explorer des cavités et des trous dans le secteur de Roquebrune-sur-Argens, où le père de famille a été vu pour la dernière fois le 15 avril. Cette zone avait déjà été parcourue à l’époque par les forces de l’ordre, mais les cavités n’avaient pas pu alors être visitées en raison de leur dangerosité.

Une autre opération en vue

Les spéléologues étaient initialement réquisitionnés jeudi pour inspecter cinq à six cavités recensées dans le massif. "Les recherches, initialement prévues autour du rocher de Roquebrune, ont été élargies aux communes limitrophes dans un cercle de 12 à 15 km", a précisé un policier. Une trentaine de cavités ont finalement été fouillées, selon un autre conseiller technique de la fédération française de spéléologie, André Roudeau. "Il s'agit de puits et de grottes peu profondes de 10 à 12 mètres situées à Trans-en-Provence, Le Muy, Draguignan et une ancienne mine située aux Arcs-sur-Argens", a-t-il ajouté.

Les investigations reprendront vendredi avant une autre opération de recherches de grande envergure qui sera lancée mardi dans ce même secteur en présence du juge Robert Tchalian qui instruit le dossier. Des équipes cynophiles de la police, une compagnie de CRS et des hommes de la police judiciaire, appuyés par un hélicoptère, seront mobilisés sur cette nouvelle opération, la même que celle conduite le 29 avril.

Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable

Plus de deux mois après la découverte des corps d'Agnès Dupont de Ligonnès de ses quatre enfants de 13 à 20 ans à Nantes, le principal suspect, Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable. La seule trace dont disposent les enquêteurs de la police judiciaire remonte au 15 avril lorsque le père de famille quitté à pied un hôtel Formule 1 du Var à Roquebrune-sur-Argens où son véhicule a été retrouvé. La veille, le 14, une "trace bancaire" avait été enregistrée dans le même village où il avait retiré 30 euros. Depuis, plus aucun signe de vie.

Les enquêteurs pensent que le père de famille, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international, a pu se suicider dans la région ou faire une chute accidentelle en cherchant à se cacher en pleine nature.