Affaire Laëtitia: Meilhon accablé par son "ex"

  • A
  • A
Affaire Laëtitia: Meilhon accablé par son "ex"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Céline a été la compagne de Tony Meilhon. A la barre, elle a témoigné de son calvaire.

Au deuxième jour de son procès jeudi,  Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laetitia Perrais en 2011, a tenté de justifier la montée progressive de sa violence jusqu'au meurtre de la jeune fille. Alternant entre excuses et regrets, Tony Meilhon s'est présenté en victime d'une vie émaillée de violences et de séjours en prison. Mais les témoins qui se sont succédés à la barre ont dressé un tout autre portrait du meurtrier présumé.  Et en particulier une ex-compagne qui, épouvantée, l'avait fui, trois semaines avant la mort de Laëtitia.

"J'étais devenue sa chose". Céline a rencontré Tony Meilhon à sa sortie de prison, il y a trois ans. Elle avait envie de l'aider. D'abord, pendant deux mois, tout se passe pour le mieux. Puis vient le plongeon : dans la drogue, l'alcool… et la haine. Céline découvre la tyrannie d'un hyperpossessif pathologique qui l'isole de ses amis. "J'étais devenue sa chose", assure-t-elle aujourd'hui. Et aussi son "punching-ball" : Tony Meilhon l'a frappe à plusieurs reprises. Il lui parle également de sa mère en ces termes : "j'aurais dû la tuer". Sexuellement, la violence est toujours à fleur de rapport. "Si je me refusais à lui, il pétait les plombs", raconte Céline.

13.02_tony-meilhon-pris-par lui meme prison 930x620.jpg

"J'ai senti la mort arriver sur moi".  Puis Céline tente enfin de fuir le danger et de couper les ponts.  Mais Tony Meilhon insiste et va la violer à deux reprises : la nuit de noël puis le surlendemain. "Il m'a dit que je ne m'imaginais pas à quel point il pouvait être un prédateur. Que tout cela allait se finir par un drame. Qu'il allait me tuer, tuer mon fils, ma mère et se tuer lui-même", se souvient-elle. "Cette nuit-là", conclut Céline, "j'ai senti la mort arriver sur moi. J'ai porté plainte et je me suis cachée pendant trois semaines avec mon enfant".  Quelques jours plus tard, Laëtitia était massacrée.