Affaire Kulik : la justice accepte la remise en liberté de Willy Bardon

  • A
  • A
Affaire Kulik : la justice accepte la remise en liberté de Willy Bardon
@ MAXPPP
Partagez sur :

La cour d'appel d'Amiens a accepté vendredi la remise en liberté, sous bracelet électronique, du seul mis en examen pour ce viol et ce meurtre en 2002.

INFO. La cour d'appel d'Amiens a accepté vendredi la remise en liberté sous bracelet électronique de Willy Bardon, seul mis en examen pour le viol et le meurtre d’Élodie Kulik dans la Somme en 2002, a annoncé un de ses avocats.

6 mois renouvelables sous bracelet. Dans son arrêt, la chambre de l'instruction de la cour d'appel précise que Willy Bardon, 39 ans, écroué depuis janvier 2013, sera assigné à résidence sous surveillance électronique pendant six mois renouvelables, a indiqué Me Stéphane Daquo. Jean-Philippe Rivaud, magistrat délégué à la communication au parquet général près la cour d'appel d'Amiens, a confirmé ces informations.

Une sortie "dans les prochains jours". Willy Bardon devrait sortir de la maison d'arrêt d'Amiens "dans les prochains jours", a ajouté Me Daquo, sans vouloir en dire plus pour préserver la sécurité de son client. Ce délai doit permettre la pose du bracelet électronique à Willy Bardon. Willy Bardon sera suivi par le service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) et ne pourra "pas s'absenter, sauf pour répondre aux convocations de la justice ou rencontrer ses avocats", a précisé Jean-Philippe Rivaud. "Si toutefois il y avait une tentative de fuite, il peut être réincarcéré purement et simplement", a ajouté le magistrat.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

TÉMOIGNAGE E1 - Affaire Kulik : "Je ne veux pas le voir en liberté"

PROCÉDURE - Les requêtes en nullité rejetées dans l'affaire Kulik

PORTRAIT - Qui est le suspect Willy Bardon ?

ENQUETE - La procédure contre Bardon validée

TÉMOIGNAGE - "que ceux qui savent parlent"

RÉCIT - Le mystère Élodie Kulik