Affaire Kulik : "Je ne veux pas le voir en liberté"

  • A
  • A
Affaire Kulik : "Je ne veux pas le voir en liberté"
@ Maxppp
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - La justice étudie vendredi la demande de remise en liberté de Willy Bardon, écroué pour le meurtre d'Elodie Kulik.

Willy Bardon, mis en examen et écroué pour le meurtre et le viol d'Elodie Kulik, va-t-il sortir de prison ? La chambre de l'instruction de la Cour d'appel d'Amiens doit étudier vendredi sa demande de remise en liberté sous bracelet électronique. Willy Bardon est en prison depuis 14 mois et pour Jacky Kulik, le père de la jeune femme tuée, libérer ce suspect serait un scandale. Et pourtant, la demande de remise en liberté du suspect a des chances d'être acceptée.

"Je ne veux pas le voir en liberté". J'espère qu'ils ne vont pas se tromper et ne pas remettre le loup dans la bergerie, ne pas le libérer. Même avec un bracelet électronique, je ne veux pas le voir en liberté. Moi je dis, que la place des criminels, c'est derrière les barreaux et nulle part ailleurs", estime le père d'Elodie Kulik. Dans l'affaire Kulik, Willy Bardon est poursuivi pour séquestration, viol et meurtre.

Elodie Kulik

"J'ai peur qu'il nous échappe". Des écoutes téléphoniques ont notamment convaincu les enquêteurs qu’il était sur les lieux du drame le soir du viol et du meurtre de la jeune banquière, près de Péronne, dans la Somme, le 11 janvier 2002. "Mieux que les experts, ses proches et lui-même, avant d'être conseillé par ses avocats, ont reconnu qu'il s'agissait bien de sa voix. Alors on a besoin de quoi de plus ? On connait l'individu. Moi, j'ai peur qu'il nous échappe. Et je pense qu'il pourrait en profiter pour le faire. Je dis toujours : si Willy Bardon nous échappe, ceux qui l'ont remis en liberté ne lui échapperont pas", s'inquiète Jacky Kulik au micro d'Europe 1.

"Pas de preuve absolue de culpabilité". Mais, de son côté, les avocats de Willy Bardon contestent les expertises psychiatrique et vocale qui y ont mené. C'est pour ces raisons qu'ils réclament la remise en liberté du suspect. L'enregistrement de l'appel d'Elodie Kulik aux sapeurs-pompiers juste avant sa mort, sur lequel on distingue aux moins deux voix d'hommes avec un fort accent picard, est, selon la défense, le seul élément à charge de l'accusation. "Il y a de fortes présomptions, il n'y a pas la preuve absolue, en l'état, de la culpabilité de Bardon, mais ça ne met pas à néant les charges qui existent, d'autant qu'il ne s'agit pas d'une mise en liberté pure et simple", a reconnu Me Robiquet, l'avocat du Jacky Kulik.

"Le principe d'une remise en liberté paraît admis". C'est pour ces raisons que Willy Bardon pourrait bien être remis en liberté, mais, sous réserve d'une stricte surveillance. "Le principe d'une remise en liberté paraît admis par la chambre de l'instruction sous réserve qu'il puisse être placé dans des conditions de surveillance stricte de bracelet électronique et de contrôle judiciaire", a commenté Me Didier Robiquet.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PROCÉDURE - Les requêtes en nullité rejetées dans l'affaire Kulik

PORTRAIT - Qui est le suspect Willy Bardon ?

ENQUETE - La procédure contre Bardon validée

TÉMOIGNAGE - "que ceux qui savent parlent"

RÉCIT - Le mystère Élodie Kulik