La Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a émis un avis favorable à la déclassification partielle d'une note de 2004 du ministère de l'Intérieur dans le dossier de l'attentat de 2002 à Karachi (Pakistan). Il revient maintenant au ministre de l'Intérieur Manuel Valls de suivre ou non cet avis de la CCSDN rendu lors d'une réunion le 20 juin et publié vendredi au Journal officiel. Les quelque 220 avis de la CCSDN ont été suivis dans leur quasi-totalité par les autorités administratives concernées. La commission avait été saisie d'une demande d'avis le 22 mai par le ministre de l'Intérieur. Celui-ci avait été saisi d'une requête en déclassification du 16 août 2012, complétée le 8 janvier 2013, de Laurence Le Vert et Marc Trévidic.

Ces deux magistrats sont chargés de l'information ouverte pour "assassinats et tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste" après l'attentat commis à Karachi (Pakistan) le 8 mai 2002 au cours duquel 11 employés français de la Direction des constructions navales (DCN) avaient été tués. La CCSDN a émis un avis favorable à la déclassification d'une note - dont l'origine n'est pas précisée - du 25 juin 2004 de cinq pages "à l'exception du point 2 du II en page 3 et d'un document annexé". Dans les deux volets - terroriste et financier - du dossier Karachi, plus d'une quinzaine d'avis ont déjà été rendus par la CCSDN. Les deux tiers de ces avis ont été favorables à la déclassification, le dernier tiers étant partiellement favorable ou défavorable.