Affaire des "paris truqués" : une nouvelle expertise capitale

  • A
  • A
Affaire des "paris truqués" : une nouvelle expertise capitale
Parmi les joueurs soupçonnés de tricherie, les frères Karabatic, Nikola et Luka, sont directement visés.@ MAXPPP
Partagez sur :

HANDBALL - Le premier rapport, qui concluait à une tricherie de certains joueurs de Montpellier, a été annulé pour un vice de forme.

L’INFO. L’équipe de France de handball a beau avoir récupéré son trône de champion d’Europe, ça n’en fait pas oublier les turpitudes dans lesquellles le championnat français est tombé en 2012. Nikola Karabatic et sept joueurs montpelliérains avaient été mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Ils sont soupçonnés d’avoir parié contre leur propre équipe et d’avoir fait exprès de perdre à la mi-temps lors du match opposant Cesson-Sévigné à Montpellier. Mais une première expertise, qui concluait à une “carence volontaire du niveau de jeu”, avait été annulée pour vice de forme. Un nouveau rapport vient donc d'être commandé par les juges.

Un arbitre de classe mondiale. Cette fois, les juges d'instruction ont décidé de mandater deux experts, vrais connaisseurs du handball. Le premier, Nordine Laazar, est une sommité dans le monde des arbitres. C’est l'un des trois meilleurs au monde selon l’un de ses pairs. Il faut dire qu’il a officié dans 600 matches de championnat de France, 250 rencontres sur la scène internationale, aux championnats du monde et aux jeux olympiques. Il aura à ses côtés un spécialiste de l'analyse vidéo, aidé d’un logiciel très pointu.

Frères-Karabatic

Cinq semaines de travail. La mission des deux hommes sera simple : dire si les handballeurs montpelliérains ont volontairement joué en dessous de leur niveau au point d'être menés à la mi-temps par Cesson-Sévigné, comme le prévoyaient les paris. Les spécialistes vont donc devoir analyser le comportement des joueurs. Malgré les statistiques, la question revêt un aspect subjectif, mais les experts vont avoir cinq semaines pour se faire un avis le plus objectif possible.

Ce que disait le premier rapport. Ils pourront également se reposer sur le premier rapport. Un premier spécialiste, comportementaliste, y décryptait sur 50 pages l'attitude des joueurs montpelliérains contre Rennes. Annulé pour vice de forme, il laissait peu de doute sur le caractère volontaire de la contre-performance des joueurs sur le terrain.

sur le même sujet, sujet,

ACTU - l'expertise hors-jeu

ACTU - l'expert valide la tricherie

ZOOM - Qui sont les suspects ?

L'AVIS DE - Canayer et les "accros aux jeux"