Affaire des écoutes : Me Herzog, l'avocat de Sarkozy, mis en examen

  • A
  • A
Affaire des écoutes : Me Herzog, l'avocat de Sarkozy, mis en examen
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - L'avocat était entendu depuis lundi dans le cadre d'une affaire de trafic d’influence. Gilbert Azibert, avocat général de la Cour de cassation, a lui aussi été mis en examen.

 L'avocat de Nicolas Sarkozy, Me Thierry Herzog, a été mis en examen mardi soir par les juges du Pôle financier. Le conseil était entendu en garde à vue depuis lundi matin dans une enquête pour des soupçons de trafic d'influence et de violation de secret d'instruction. Peu avant, Me Herzog avait été précédé par Gilbert Azibert, avocat général de la Cour de cassation, lui aussi gardé à vue depuis lundi matin et lui aussi mis en examen mardi soir. Nicolas Sarkozy, a, quant à lui, été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi pour corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel.

Des informations sur le dossier Bettencourt. Dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 26 février par le parquet national financier, les enquêteurs de l'office anticorruption de la police judiciaire cherchent à établir si Nicolas Sarkozy, placé en garde à vue depuis mardi, a cherché à obtenir des informations auprès du haut magistrat Gilbert Azibert sur une décision judiciaire le concernant dans le dossier Bettencourt, en échange de la promesse d'un poste de prestige à Monaco, avec l'appui de son avocat. Des perquisitions avaient été menées dans ce dossier par les deux juges d'instruction aux bureaux et aux domiciles de Me Herzog et du juge Azibert.

Derrière le fameux Paul Bismuth. Me Thierry Herzog est soupçonné d'avoir fait ouvrir une ligne de téléphone au nom de Paul Bismuth et d'avoir joué l'intermédiaire auprès d'un haut magistrat de la Cour de cassation pour se renseigner sur l'affaire Bettencourt.

Et Nicolas Sarkozy ? L'ancien chef de l'Etat a été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi pour corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel, a annoncé le parquet national financier. Cette décision est intervenue à l'issue d'une garde à vue de presque seize heures. La mesure coercitive est inédite pour un ancien chef de l'Etat.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LE POINT DE VUE DE - Sarkozy en garde à vue : aussi exceptionnel que grave

AUX ORIGINES - Tout a commencé avec...

EN BREF - Cinq questions sur la garde à vue de Nicolas Sarkozy

REVUE DE PRESSE - Une garde à vue très commentée à l'étranger

RÉACTIONS - Sarkozy, "un justiciable comme les autres"

L’ENQUÊTE - L'avocat de Nicolas Sarkozy en garde à vue dans l'affaire des écoutes