Affaire Bettencourt : qui est Sophie Gromb ?

  • A
  • A
Affaire Bettencourt : qui est Sophie Gromb ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - La médecin légiste, proche du juge Gentil, est aussi une professionnelle reconnue.

Peu connue du grand public, Sophie Gromb l'est beaucoup plus dans le milieu judiciaire bordelais. Chef du service de médecine légale du CHU de Bordeaux, la pétillante quinquagénaire faisait partie du collège de cinq experts qui a réalisé l'expertise psychiatrique de Liliane Bettencourt le 7 juin 2011. Problème, Sophie Gromb serait proche de Jean-Michel Gentil, l'un des trois magistrats en charge du dossier Bettencourt. Une promiscuité qui scandalise les personnes mises en examen dans l'affaire, mais qui ne doivent pas remettre en cause son travail, selon les autres juges. Portrait d'une femme projeté sous les feux de l'actualité.

>> Lire aussi : Le juge Gentil fragilisé

Proche de Jean-Michel Gentil. Sophie Gromb connaît particulièrement bien le juge Gentil, comme elle l'a confirmé au Parisien. Elle a d'ailleurs été témoin du mariage de ce "type bien" avec la procureure Isabelle Raynaud ,célébré en 2007 à Mérignac, en Gironde. "La justice est notre interlocuteur quotidien", précisait-elle en juin 2011 dans une interview à TV7, une chaîne locale. Un an plus tôt, dans une interview punchy à Sud-Ouest, elle donnait sa définition du Bordelais : "Fidèle en amitié".

Regardez l'interview accordée par Sophie Gomb à TV7 :





                                                                                             



                                                                                             



                                                                                             



                                                                                             











Une professionnelle bien implantée à Bordeaux. Le professeur Gromb n'est pas le premier venu en matière de médecine légale. Professeure de droit, elle est devenue en 1997, à 37 ans, attachée des hôpitaux en médecine légale. Dans la foulée, elle créé un service de médecine légale au CHU de Bordeaux, "devenu le plus performant de France", selon un court article qui lui était consacré en 2003 dans Les Echos. En 1999, elle décide de mettre sur pied un centre d'accueil en urgence des victimes d'agressions. Un centre unique en France. Elle est aussi en charge de la formation en médecine légale à l'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux. Toutes ces activités lui permettent d'établir "des liens étroits avec le milieu judiciaire", soulignait le quotidien économique à l'époque. Ce qui peut expliquer sa proximité avec le juge Gentil.

Spécialiste des morts "abîmés"... et des vivants. Un documentaire diffusé par France 5 en 2010 permet de cerner son métier. C'est une spécialiste des cadavres abîmés qui doute de chaque cas. "On ne sait jamais", tient pour adage le médecin qui a déjà fait requalifier plusieurs cas d'accidents ou d'incendies en homicides. Dans l'interview de TV7, Sophie Gromb explique qu'elle est également appelée pour expertiser "des enfants battus, des victimes d'agressions sexuelles, maltraitées ou victimes de violences volontaires". "Par exemple, si l'affaire DSK avait eu lieu à Bordeaux, c'est chez nous que serait venue la victime", confie-t-elle.